Guillaume Peltier : "Mener la réforme des retraites est une évidence"

Guillaume Peltier : "Mener la réforme des retraites est une évidence"

INTERVIEW – Le vice-président des Républicains, invité ce mercredi sur LCI, a répondu au ministre de L'Économie Bruno Le Maire, qui avait indiqué la veille que la réforme des retraites sera la "priorité" le jour où "nous engagerons des réformes".

"Faire la réforme, c'est une évidence." Sur LCI ce mercredi matin, le vice-président des Républicains Guillaume Peltier a réagi aux propos de Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie ayant réitéré mardi soir sa volonté de conduire la réforme des retraites dès que possible.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Reconnaissant que les deux camps ont le même "objectif principal", à savoir mettre fin à "la dette qui explose, les déficits explosent", le député du Loir-et-Cher a néanmoins "une divergence" sur la méthode avec Bruno Le Maire. "Si la France a besoin d'argent, il y a d'autres priorités. Qu'est-ce qu'Emmanuel Macron et Bruno Le maire nous propose pour lutter contre l'évasion fiscale ? Ce qui nous avait durant la précédente tentative de réforme, c'est la coté injuste. Les classes moyennes, petits entrepreneurs allaient payer un lourd tribut."

"Il faut sortir du débat sur l'âge légal"

"Je propose trois choses", a déroulé le député : "Une vraie réforme sur l'immigration. C'est lié : en conditionnant à trois années de résidence sur le territoire l'accès aux prestations sociales, on peut limiter les coûts de l'immigration et ainsi faire des économies. En outre, il faut une vraie réforme contre les fraudes fiscales. Il faut suspendre de cinq ans tout crédit d'impôt pour un fraudeur social, et de cinq ans toute allocation sociale pour un fraudeur social."

Lire aussi

"Troisième chose, sortir du débat sur l'âge légal. (…) Il ne faut pas d'âge légal de départ à la retraite. Si vous avez commencé tôt à travailler (16 ans, 18 ans…) vous pourrez partir à 58, 59 ans. Si vous travaillez plus tard, vous êtes généralement plus diplômés, vous pourrez racheter vos trimestres", a estimé Guillaume Peltier. Quel calendrier ? "Uniquement lorsque la question de la crise économique que nous rencontrons sera réglée. Si c'est fin 2021 tant mieux, si c'est 2022 il faudra attendre."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de deux millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter