Harcèlement des 6es : Blanquer plaide pour "une intégration renforcée" au collège

Harcèlement des 6es : Blanquer plaide pour "une intégration renforcée" au collège

INTERVIEW - Invité de LCI ce jeudi 23 septembre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a détaillé le dispositif contre le harcèlement scolaire subi par les élèves nés en 2010.

"Il y a beaucoup à faire autour de la classe de 6e." À l'occasion de la rentrée scolaire, une nouvelle forme de harcèlement, apparue sur TikTok, Twitter et Instagram, a pris de l'ampleur. Les élèves de 6e, donc nés en 2010, ont été la cible de moqueries, d'insultes et de dénigrements de la part d'élèves plus âgés au sein même des collèges. Une campagne relayée avec le hashtag #Anti2010. Face à cette haine gratuite, la FCPE, la principale fédération de parents d'élèves, a demandé au gouvernement d'"agir en urgence", avant que TikTok retire "tous les hashtags" visant à harceler ces élèves.

Pour endiguer ce nouveau phénomène grandissant et inquiétant, Jean-Michel Blanquer a décidé de passer à l'action. "On a décidé de renverser la donne en lançant l'opération #Bienvenueaux2010", avec pour objectif recherché "une intégration renforcée des élèves de 6e, avec des élèves plus âgés qui leur souhaitent la bienvenue et leur servent de tuteurs", a déclaré le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI, jeudi 23 septembre. "Ce qu'on devrait faire très naturellement dans chaque établissement, à partir du moment où arrivent les 6es."

Toute l'info sur

L'interview Politique

Lire aussi

Le programme Phare généralisé depuis la rentrée

Un dispositif d'accueil qu'il souhaiterait institutionnaliser. "Dans les évolutions futures que nous avons à faire, il y a beaucoup à faire autour de la classe de 6e. L'arrivée au collège, c'est là qu'on commence à se sentir grand. Ça peut être très raté ou très réussi, selon la façon dont les choses sont menées", a-t-il affirmé. "L'enfant doit comprendre qu'il rentre dans un milieu bienveillant, dans un milieu où on l'appelle aussi à s'engager. L'idée, c'est de donner le soin aux plus âgés de s'occuper des 6es." 

Dans la droite lignée du programme Phare, expérimenté depuis deux ans dans six académies et généralisé en cette rentrée, qui consiste à former des élèves contre le harcèlement. "Ils regardent s'il n'y a pas des élèves qui se font embêter et interviennent."

Le hashtag #Anti2010 aurait dû être repéré avant- Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale

Dans cette lutte, Jean-Michel Blanquer avait aussi promis qu'"un cran nouveau" allait être franchi dans la sensibilisation contre le cyberharcèlement via, notamment, une coopération renforcée avec les plateformes pour "les responsabiliser". "Je convoque lundi prochain les responsables français pour leur demander de prendre de nouveaux engagements", à l'instar du retrait systématique des messages haineux et du respect de l'interdiction des réseaux sociaux aux moins de 13 ans. 

"Le hashtag #Anti2010 aurait dû être repéré avant", a estimé le ministre de l'Éducation nationale. "On doit mieux repérer les signaux faibles. (...) Quand je suis intervenu, c'est déjà parce que le signal n'était plus un signal faible. Ce n'est pas normal que ce soit le ministre lui-même qui soit obligé d'intervenir là-dessus. Ça aurait dû être fait en amont par les responsables. Désormais, on va se responsabiliser. C'est l'intérêt de tout le monde, c'est l'intérêt général, l'intérêt des plateformes et l'intérêt de nos enfants."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.