Henri Guaino se lance seul dans la course à la présidentielle

Henri Guaino se lance seul dans la course à la présidentielle
Politique

ELECTIONS 2017 - Il avait déclaré sa candidature à la primaire de droite en juin mais faute de parrainages suffisants, Henri Guaino a annoncé ce vendredi qu'il se lançait directement dans la course à la présidentielle.

Il a tenu parole.  Le député (Les Républicains) Henri Guaino a confirmé vendredi qu'il se lançait dans la course à la présidentielle, en dehors de la primaire de la droite, et ce faute de parrainages suffisants. La date limite de dépôt des signatures étant fixée à ce vendredi soir.

Très remonté, Henri Guaino a dénoncé "une escroquerie démocratique" en parlant de ces primaires. "Je recommence une campagne pour 2017 pour que quelque chose soit possible", a dit l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée lors d'une conférence de presse dans un hôtel du 8e arrondissement de Paris. "Avec effarement je vois se dessiner à droite comme à gauche ce rendez-vous manqué", a-t-il ajouté. 

500 signatures d'élus requis

Pour se lancer dans cette bataille, Henri Guaino a précisé qu’il se "met dès à présent en congé du bureau politique et de la commission d’investiture des Républicains". Une bataille qui s'annonce longue et difficile. Prochaine étape, et non des moindres, glaner 500 signatures d'élus. Pour ce faire, il leur a d'ores et déjà lancé un appel.

Sept personnalités devraient être qualifiées pour la primaire à droite : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a annoncé jeudi avoir réuni les parrainages nécessaires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent