Henri Guaino : "Il faudra une réforme de la Constitution pour remettre la justice d'aplomb"

DirectLCI
Henri Guaino avait accusé en 2013 le juge Gentil, qui a mis en examen Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt, d’avoir "déshonoré la justice". Ces propos lui ont valu une condamnation en appel pour outrage le 22 octobre 2015. Le député des Yvelines, invité d'Arlette Chabot, estime que la justice "dérive aujourd'hui considérablement".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter