"Hollande est satisfait de son bilan, c’est pour ça qu’il le dépose" : découvrez la première sélection du Prix Humour et Politique

Politique
DirectLCI
BONS MOTS - Le jury du Prix "Press Club, Humour et Politique" 2017 a dévoilé mardi sa première sélection de petites phrases. Le successeur de Bruno Le Maire se trouve-t-il parmi ces premiers concurrents ?

"Mon intelligence est un obstacle". La petite phrase signée Bruno Le Maire avait fait de l’ex-candidat à la primaire de la droite le grand vainqueur du Grand Prix Humour et Politique 2016. Pour lui trouver un digne successeur, le jury 2017 n’a pas attendu pour dévoiler une première sélection de cinq citations, que viendront grossir deux prochaines fournées, en mars et en juin prochain.

Juppé fera un très bon maire de Bordeaux.François Fillon

François Fillon a beau voulu jouer la victoire modeste le soir du second tour de la primaire de droite, il n’a pas pu se retenir de glisser une pique à son adversaire vaincu. Une façon pour lui de mettre définitivement hors jeu celui qui avait usé les moquettes de Matignon bien avant lui.

J’aime bien aller à la messe parce qu’au moins, pendant une heure, personne ne vous emmerde.Alain Juppé

En campagne pour la primaire de droite, Alain Juppé avait souhaité montrer une image de lui moins austère et plus "vivante" lors d’un long reportage sur France 3 diffusé le 3 octobre. Interrogé sur son rapport à la religion, le maire de Bordeaux n’avait pas manqué d’humour sur ses raisons, bien personnelles, d’assister à la messe.

Je suis une tombe. Et quand on est une tombe, on l’est à vie.Jean-Yves Le Drian

Ministre de la Défense et ami de François Hollande, Jean-Yves Le Drian avait eu bien du mal à défendre son président lorsque celui-ci avait révélé des éléments pouvant relever du secret-défense dans le livre Un président ne devrait pas dire ça… Sans jamais accabler le chef de l’Etat, le ministre avait tenu à préciser au JDD le 7 novembre que lui ne dirait jamais rien. Vraiment jamais.

Les deux grands partis, c’est l’amicale des boulistes. Mais sans l’amitié et sans les boules.Emmanuel Macron

Alors qu’il a pris sa décision de se présenter à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron pose déjà les bases de sa candidature hors parti le 24 septembre dans Le Parisien, en piquant PS et Républicains. L’ancien ministre de l’Economie et des Finances avait pointé juste pour faire réagir ses "amis" du Parti socialiste.

Hollande est satisfait de son bilan, c’est pour ça qu’il le dépose.Philippe Poutou

Le candidat du NPA Philippe Poutou y est allé de son bon mot pour commenter le renoncement de François Hollande le 1er décembre. L’ouvrier de chez Ford est lui visiblement davantage satisfait des 1,15% de voix exprimées en sa faveur lors de l’élection présidentielle de 2012, puisqu’il y retourne en 2017.

Le jury a également tenu à compléter sa sélection de "hollanderies", débutée depuis bientôt cinq ans, en reprenant une déclaration du chef de l’Etat rapportée dans le livre "Le premier secrétaire de la République" : "Toutes les décisions que je prends, je les prends seul avec moi-même, dans un dialogue singulier", avait expliqué François Hollande sur sa façon de diriger la pays. 

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter