Hollande et Valls toujours au plus bas dans les sondages après l'attentat de Nice

Hollande et Valls toujours au plus bas dans les sondages après l'attentat de Nice

SONDAGE - Les cotes de popularité du président de la République et de son Premier ministre demeurent toujours au plus bas neuf jours après l'attentat de Nice, selon un sondage BVA pour Orange et Itélé.

La popularité de François Hollande demeure toujours à un faible niveau en juillet, avec 19% d'opinions positives (+1 sur un mois), selon un sondage BVA* réalisé pour Orange et iTÉLÉ post-attentat de Nice et publié ce samedi. Celle de Manuel Valls stagne à 24% (-1 point).

"Regain de bonnes opinions" auprès des sympathisants PS

Effectué une semaine après la tuerie du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, le baromètre "témoigne d'une popularité toujours aussi faible de l'exécutif", qui enregistre néanmoins un "regain de bonnes opinions" auprès des sympathisants de gauche, notamment PS, souligne BVA.

A LIRE AUSSI >>  Sondage metronews-LCI : Hollande et Valls plongent, Mélenchon prend des couleurs

Le président de la République, avec 59% de bonnes opinions (+3), et le Premier ministre, avec 64% (+5) auprès des sympathisants PS, "sont ainsi perçus de manière positive" par une majorité accrue de personnes s'affirmant proches du PS, "peut-être un réflexe de 'serrer les rangs' derrière le gouvernement face aux attaques de l'opposition", selon l'institut.

Globalement toujours aussi impopulaire

Toutes tendances confondues, à la question de savoir si la politique menée par François Hollande et le gouvernement est "juste", 78% (stable) des personnes interrogées répondent "non", et 84% (-3 points) répondent aussi négativement à la question de savoir si elle est "efficace". S'agissant de la cote d'influence des politiques, Alain Juppé est toujours en tête, tous bords politiques confondus, mais baisse de deux points avec 42%, après avoir déjà connu une baisse de deux points le mois dernier.

Emmanuel Macron, avec 41% (+1) ravit la deuxième position à Nicolas Hulot qui, à 37%, perd 5 points. Nicolas Hulot, qui a déclaré le 5 juillet qu'il ne serait pas candidat à la présidentielle , reste cependant en tête auprès des sympathisants de gauche (54%, -1), juste devant Christiane Taubira qui remonte à 53% (+3) et Anne Hidalgo (52%, +1).

A droite, Sarkozy progresse

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, Alain Juppé continue de dominer ses concurrents à la primaire de novembre avec 64%, mais il perd quatre points. François Fillon (52%, +1) passe devant Bruno Le Maire, en recul (51%, -4), tandis que Nicolas Sarkozy progresse six points à 48%.

A LIRE AUSSI >> Notre dossier complet sur l'élection présidentielle de 2017

Mais l'ancien président de la République, probable candidat à la primaire, "devance symboliquement" d'un point Alain Juppé auprès des sympathisants LR, avec une remontée de sept points (69%) quand Alain Juppé en perd deux (68%). BVA note également un "regain de bonnes opinions" concernant Nicolas Sarkozy auprès des sympathisants FN (35%, +8).

* Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 1.234 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas), recrutées par téléphone, puis interrogées les 20 et 21 juillet par internet.

A LIRE AUSSI
>> Retrouvez tous les baromètres politiques OpinionWay-metronews-LCI

>>  Présidentielle : pourquoi Mélenchon mise sur Sarkozy, et pas sur Juppé >>  Présidentielle 2017 : Cécile Duflot part en quête de parrainages

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : la France appelle Israël à "garantir l'accès rapide et sans entrave de l'aide"

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Espagne : arrivée record de 8000 migrants en une journée à Ceuta, 4000 renvoyés au Maroc

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros passent à l'authentification forte

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.