Hollande face à la primaire : un signe de faiblesse pour la droite ?

DirectLCI
S'il veut rassembler les Français en 2017, François Hollande va devoir rassembler dans son propre camp. Jean-christophe Cambadélis l'a annoncé, la primaire à gauche aura bien lieu. Un signe de faiblesse opour un Président de la République sortant, et de fraction du parti socialiste selon la droite. Le scrutin dévaloriserait t-il le statut du président ? La réponse est non pour Manuel Valls et le secrétaire général du PS, qui voient dans cette primaire, une innovation démocratique. L'occasion de relégitimer un président menacé et dont seulement 14% des français se disent satisfaits.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter