Hollande, Fillon et Lavrilleux en lice pour le prix de l'humour politique

Hollande, Fillon et Lavrilleux en lice pour le prix de l'humour politique

Politique
DirectLCI
LOL - Les petites phrases des responsables politiques amusent le "Press club", qui a annoncé jeudi la liste des premiers candidats à son prix annuel.

"En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi!". En septembre, c'est la petite phrase d' Alain Juppé qui avait reçu le prix 2014 de l'humour politique . Qui remplacera le maire de Bordeaux en 2015 ? Le "Press club", qui organise le concours, a annoncé, jeudi, avoir fait une pré-sélection.

Parmi les formules retenues, le président de la République figure en bonne position avec une phrase de son discours commémoratif sur la Première guerre mondiale, le 11 novembre dernier : "Il n'y a rien de plus terrible pour un soldat déjà anonyme que de mourir inconnu."

EN SAVOIR + >> Prix de l'humour politique : mais qu'a donc dit Alain Juppé pour gagner ?

Il sera concurrencé par Jérôme Lavrilleux, l'ex-bras droit de Jean-François Copé. Le député européen s'exprimait dans l'Express en octobre sur la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 : "C'est la campagne la plus honnête qui ait jamais eu lieu." Jérôme Lavrilleux a pourtant été mis en examen, en juin, dans le cadre de l'affaire Bygmalion, du nom de l'entreprise au centre d'un système de fausses factures visant à financer la campagne de Nicolas Sarkozy.

Deux autres pré-sélections en mars et juin

Autre personnalité de l'UMP à avoir les faveurs du "Press club", l'ancien Premier ministre François Fillon. "Avant de juger les propositions d'Emmanuel Macron (ministre de l'Economie, ndlr), je vais attendre qu'elles soient abandonnées", avait-il déclaré en octobre sur France info.

Le député PS de Marseille, Patrick Mennucci, est, lui, cité pour un bon mot sur Jean-Noël Guérini, le sulfureux président du conseil général des Bouches-du-Rhône. "Guérini dit qu'il n'est ni de droite ni de gauche ; alors il est forcément du Milieu", avait-il expliqué au Point en octobre.

Dernier pré-sélectionné, le député européen Brice Hortefeux pour sa défense de l'ex-chef de l'Etat : "Sarkozy a une règle : ne pas s'en prendre aux autres". (Le Parisien, novembre).

Deux prochaines sélections pour cette 12e édition du prix interviendront "fin mars" et "fin juin".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter