Hommage à Jacques Chirac : la liste des dirigeants étrangers attendus à l'église Saint-Sulpice ce lundi

Politique

Toute L'info sur

La mort de Jacques Chirac

CÉRÉMONIE D'HOMMAGE - Ce sont plusieurs dizaines de personnalités étrangères qui sont conviées à l'église Saint-Sulpice, ce lundi 30 septembre, pour l'hommage rendu à Jacques Chirac. Parmi eux, une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement.

Après l'hommage populaire rendu aux Invalides ce dimanche, la classe politique et de nombreux dirigeants internationaux diront adieu à Jacques Chirac. Ce lundi 30 septembre se tiendra une cérémonie religieuse à l'église Saint-Sulpice, dans le VIème arrondissement de Paris. Le convoi funéraire, encadré par une grande escorte, rejoindra l’église Saint-Sulpice à 11h45 puis un service solennel aura lieu à midi.

Une cérémonie à laquelle sont attendus 115 invités venus de l'étranger dont :

Le Prince Albert II de Monaco, qui a connu Jacques Chirac dans l'exercice de ses fonctions. C'est au début des années 90 que leurs relations diplomatiques débutent. "J’ai toujours une photo dans mon bureau d’ailleurs, prise à l’occasion d’une de nos premières rencontres", raconte à Nice Matin le prince Albert II de Monaco. 

Également présent, le président russe Vladimir Poutine n'a jamais caché sa sympathie pour Jacques Chirac, un amoureux de la Russie, qu'il qualifie "d'intellectuel". "Jacques Chirac m'a grandement impressionné. C’est un véritable intellectuel, un professeur, un homme qui a de l'équilibre, qui est très intéressant. Il avait sur chaque sujet un avis personnel, qu’il savait défendre tout en respectant celui de ses interlocuteurs", déclarait-il au Financial Times en juin dernier. 

21 chefs d'Etat ont répondu présent

Seront également présent l'émir du Qatar, Tamim Bin Hamad Al Thani, le président de la Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et son épouse Constancia, le président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso, le roi du Royaume Hachémite de Jordanie, Abdallah II, le président de la République de Djibouti Ismail Omar Guelleh, Azali Assoumani, le président des Comores, Faure Essozimna Gnassingbe, le président du Togo, ou encore Paramasivum Pillay Vyapoory de la République de Maurice. 

En Europe, les présidents qui feront le déplacement sont le président italien Sergio Mattarella, le président allemand Frank-Walter Steinmeier, le Grand-Duc Luxembourg et la Grande Duchesse de Luxembourg, Joan-Enric Vives i Sicilia d'Andorre, Borut Pahor, le président de la Slovénie, Hashim Thaci, le président de la République du Kosovo, Salomé Zourabichvili, le président de la Géorgie et Sefik Dzaferovic, le président de la Bosnie-Herzégovine. Enfin, Julie Payette, gouverneure générale du Canada, sera également présente.

Lire aussi

Les chefs de gouvernement

Des chefs de gouvernement viendront à l'église Saint-Sulpice. 

Saad  Ariri faisait partie des ami de Jacques Chirac. La famille du président du Conseil des Ministres de la République libanaise avait tissé des liens étroits avec l'ancien chef d'Etat français. Ainsi le père de Saad Ariri, Rafic, avait prêté aux Chirac un appartement à Paris après son départ de l'Elysée en 2007, lors de l'élection de Nicolas Sarkozy. Jacques Chirac, lui, s'était rendu aux funérailles de Rafic Ariri, lors de sa mort dans un attentat de Beyrouth en 2005.

A ses côtés se trouveront, Charles Michel, Premier ministre de la Belgique, Edi Rama, Premier Ministre de la République d'Albanie, Andrej Plenkovic, Premier Ministre de la République de Croatie, Anna Brnabic, Première Ministre de la République de Serbie, Peter Pellegrini, Premier Ministre de la République de Slovaquie, Xavier Espot, chef de Gouvernement de la Principauté d'Andorre et Abdalla Hamdok, Premier Ministre de la République du Soudan.

En vidéo

Jacques Chirac : le programme des hommages

Les anciens chefs d'Etat

D'anciens présidents font partie des invités à la cérémonie de Saint-Sulpice. Bill Clinton, Président des Etats-Unis d'Amérique de 1993 à 2001, sera présent, lui a travaillé sur des sujets sensibles comme le Kosovo ou la Yougoslavie avec Jacques Chirac.

Avec Jacques Chirac, Gerhard Schröder symbolisait le couple franco-allemand. Chancellier de 1998 à 2005, ils ont fait front contre la guerre en Irak. En 1995, Jacques Chirac reconnaît la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des Juifs du temps de l'occupation allemande. Une avancée symbolique. "C'était un homme politique expérimenté, un Européen qui avait le sens de l'histoire, un homme charmant, a regretté Gerhard Schröder. Cet homme qui était devenu un ami me manquera."

 

Enfin, seront présents Guy Verhofstadt, ancien Premier ministre du Royaume de Belgique de 1999 à 2008, désormais député européen, et José Luis Rodriguez Zapatero, ancien Président du Gouvernement du Royaume d'Espagne de 2004 à 2011.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter