Hugo décrypte : comment Emmanuel Macron veut réformer le code du travail ?

Avec
CHRONIQUE – Le YouTubeur Hugo Travers propose cette semaine de vous expliquer comment le nouveau président Emmanuel Macron veut réformer le code du travail.

Il a fondé @RadioLondres_fr sur Twitter, et vous propose désormais chaque dimanche sur LCI son regard sur la campagne des législatives. Découvrez en cinq minutes la chronique d'Hugo Travers avec cette semaine un focus sur le projet de réforme du nouveau président. Libéralisation de l’économie et flexibilité pour les entreprises, comment Emmanuel Macron veut faciliter l’embauche ?

C’est l’une des priorités qu’Emmanuel Macron avait évoquées pendant la campagne : réformer le code du travail par ordonnances. Même si le contenu de cette réforme est encore un peu flou, on peut dégager trois grandes orientations de ce projet.

Faire primer les accords d’entreprise sur les accords de branche

Le marché du travail est régi par une série de normes qui sont hiérarchisées. Avant la loi El Khomri, les accords négociés au sein de l’entreprise étaient inférieurs aux accords de branche. Néanmoins, la loi El Khomri votée l’année dernière prévoyait déjà une inversion des normes pour faire primer les accords d’entreprise sur les accords de branche, mais uniquement sur la durée du temps de travail. Emmanuel Macron voudrait étendre cette inversion des normes, notamment sur les salaires.

Plafonner les indemnités prud’homales

Autre élément de ce projet de réforme, le plafonnement des indemnités versées aux salariés aux Prud’hommes. Pour le nouveau président, il faudrait limiter ce montant, selon la taille des entreprises. En bon libéral, Emmanuel Macron considère qu’une entreprise embauchera plus facilement si elle peut licencier plus facilement.

Faire fusionner les institutions représentatives du personnel

Il existe trois institutions qui représentent les salariés : le délégué du personnel, le comité d’entreprise et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Chaque entreprise est obligée de se doter de ces institutions lorsqu’elle atteint un certain seuil. Par exemple, une entreprise est obligée de créer un comité d’entreprise lorsqu’elle atteint le seuil de 50 salariés. Mais encore une fois, certaines entreprises limiteraint volontairement leur embauche pour ne pas avoir à se doter de ces institutions. Emmanuel Macron prévoit donc de revoir ces seuils.

Toutes les vidéos d'Hugo sont à voir et revoir ici ou en vous rendant sur sa chaine Youtube

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hugo Décrypte

Plus d'articles

Sur le même sujet