"I want to be president" : dans un interview au Times, Rachida Dati dit son ambition pour 2022

Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, le 7 novembre 2019.
Politique

AMBITION - Dans le quotidien britannique The Times, Rachida Dati affiche ses ambitions : elle souhaite "gagner l'élection présidentielle de 2022". Il lui faudra d'abord être désignée comme la candidate de son parti, ce à quoi elle s’attelle.

Réélue maire du 7e arrondissement de Paris en juin dernier, Rachida Dati voit plus loin. Et elle le dit en anglais. Interrogée sur ses projets ces deux prochaines années par le quotidien The Times qui lui consacre un portrait ce lundi 28 septembre, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy répond : "Gagner l'élection présidentielle de 2022".

Lire aussi

"Quand vous faites de la politique et que vous gagnez des batailles électorales et que vous faites en sorte que votre cause avance, que vous défendez vos valeurs et une communauté de destins, nécessairement il arrive un moment où vous vous dites, surtout quand vous voyez l'état du pays, cette bataille, peut-être que je pourrais la mener", a déclaré l'ancienne ministre de la Justice.

Avec cette petite phrase glissée à un média étranger, Rachida Dati vient-elle de faire officiellement acte de candidature ? "Elle reprend des choses qu’elle a déjà dites", veut minimiser auprès de LCI Nelly Garnier, porte-parole du groupe républicain Changer Paris à la mairie de Paris. "Elle pense que le pays va mal, est fracturé, que le pouvoir est confisqué par les élites, et son ambition est de casser ces déterminismes sociaux. Elle pose également la question du leadership de la droite pour 2022, une élection qu’elle ne doit pas perdre", ajoute cette proche de la maire du 7e arrondissement.

Qu'elle soit choisie ou pas...

Au milieu des ténors du parti, Rachida Dati, qui s'oppose à la tenue de primaires, affiche la couleur : elle veut prendre sa part dans le projet des Républicains pour 2022. "Elle échange régulièrement avec Xavier Bertrand, Bruno Retailleau, Gérard Larcher, Valérie Pécresse ou Christian Jacob pour bâtir une démarche collective, un collectif duquel finira par émerger un leadership. Cela pourra être elle ou une autre figure de la droite. Qu'elle soit choisie ou pas pour mener ce combat, elle participera à la dynamique pour faire gagner la droite en 2022. Pour le moment, elle travaille à ce qu’il n’y ait pas de divisions au sein de sa famille politique", explique Nelly Garnier.

En juillet déjà, Rachida Dati avait estimé avoir "un rôle à jouer" pour la présidentielle. "Ce sera à ma famille politique de choisir un candidat pour 2022" mais "je participerai à cet engagement majeur", avait-elle alors affirmé au Parisien, en se disant convaincue "qu'il n'y a pas d'homme ou de femme providentielle". "J'ai envie, mais je veux que ce soit le meilleur" et "je ne sais pas si je peux être la meilleure", avait-elle indiqué sur BFMTV début septembre. Les Républicains ont renvoyé le choix de leur candidat à avril 2021.

Dans le Times, Rachida Dati se rêve première femme à accéder à l'Elysée. Soulignant qu'avant elle aucune femme issue des minorités n'avait été nommée garde des Sceaux, elle ajoute : "Alors, vous voyez, les choses avancent."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : le terroriste a payé un collégien pour identifier Samuel Paty

EN DIRECT - Covid-19 : un confinement de deux semaines décrété au Pays de Galles

Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent