Il va reposer au Panthéon avec elle : qui est Antoine, le mari de Simone Veil ?

PORTRAIT - Ce mercredi, Emmanuel Macron a annoncé que Simone Veil reposerait au Panthéon "avec son époux" Antoine Veil, décédé en 2013. Mais qui était le cher et tendre de l'ancienne ministre de la Santé ?

Ils seront unis à la vie et à la mort. Ce mercredi, le président Emmanuel Macron a fait une annonce forte pour conclure la cérémonie d'hommage à Simone Veil, décédée le 30 juin dernier : "J'ai décidé, en accord avec sa famille, que Simone Veil reposerait avec son époux au Panthéon" afin de témoigner "l'immense remerciement du peuple français à l'un de ses enfants tant aimés".


Né en 1926 à Blâmont (Meurthe-et-Moselle), Antoine Veil épouse Simone Jacob le 26 octobre 1946, quelque temps après leur première rencontre. Un an plus tard, le couple met au monde leur premier enfant, Jean. S'en suivront ensuite la naissance de Claude-Nicolas (1948) et celle de Pierre-François (1954).

"Premier conseiller" de Simone Veil

Antoine apparaît comme le "premier conseiller" officieux de Simone Veil, comme l'expliquaient à Femme actuelle ses deux fils avocats, Jean et Pierre-François : "Il lui a ouvert son carnet d’adresses et servi d’intermédiaire dans les négociations qu’elle a notamment menées à l’époque avec l’évêché et toute la hiérarchie catholique. Ils avaient tous deux une forte personnalité, ce qui donnait lieu à des débats animés." En 1975, il participe notamment à l'élaboration de la loi sur l'avortement en conseillant Simone et en mettant à sa disposition son réseau d'élus centriste, souligne Bérengère Bonte dans son ouvrage Hommes de... paru en 2015. 


En 2010, Valentine Veil, leur petite-fille, décrit au magazine Elle une histoire d'amour qui ne faiblit pas avec le temps : "Son couple avec mon grand-père est fascinant : presque soixante-cinq ans de mariage, c’est dingue ! Ils sont toujours amoureux et ça se voit. Quand mon grand-père la regarde, c’est juste magnifique. Et elle, dans son regard, on lit un amour infini."

En vidéo

Hommage national à Simone Veil lors de ses obsèques aux Invalides

Diplômé de sciences politiques à l'IEP de Paris, Antoine Veil rejoint en 1955 le corps des inspecteurs des Finances. Il passe ensuite par différents cabinets ministériels comme celui de Joseph Fontanet, secrétaire d'État à l'Industrie et au Commerce, puis ministre de la Santé. De 1971 à 1980, il exerce successivement les fonctions de directeur général de l'Union de transports aériens et de président-directeur général de la Compagnie aéromaritime d'affrètement et d'administrateur d'Air Inter.


Par ailleurs, il est élu conseiller de Paris en 1971 et sera réélu en 1983. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La mort de Simone Veil

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter