Il y aura "un projet de moralisation de la vie publique avant les législatives" selon le porte-parole de La République En Marche

DirectLCI
BAYROU CONNECTION - Invité de LCI ce vendredi matin, le porte-parole de La République En Marche Benjamin Griveaux a parlé de "l'objectif d'avoir avant le premier tour des législatives un projet de loi" sur la moralisation de la vie publique.

La moralisation de la vie publique a été un thème dominant de la campagne présidentielle. L'affaire Pénélope Fillon et les soupçons d'emplois fictifs du Front National au Parlement européen ont notamment rythmé l'actualité politique, tandis qu'En Marche! a promis dans son programme (p.14) "une grande loi" de moralisation de la vie publique.

Interrogé vendredi par François-Xavier Ménage sur "la première décision politique prise par Emmanuel Macron quand il posera sa valise à l'Élysée", le porte-parole de La République En Marche Benjamin Griveaux répond qu'il y a un " objectif d'avoir avant le premier tour des législatives (ndlr : le 11 juin) un projet de loi" sur la moralisation de la vie publique.

Un message adressé à François Bayrou

Cette déclaration est aussi un message adressé à François Bayrou, mécontent jeudi du nombre d'investitures de candidats MoDem sous l'étiquette La République En Marche. Car le maire de Pau, au lendemain de se son alliance avec Emmanuel Macron en février dernier,  avait déclaré :

Pour moi, une des exigences de cette alliance, c’était la rédaction et le vote d’une loi de moralisation de la vie publique.François Bayrou au sujet de son alliance avec Emmanuel Macron, le 23 février 2017

Emmanuel Macron et François Bayrou "ne sont pas fâchés", a précisé vendredi Benjamin Griveaux sur LCI. Et d'ajouter : "Sur le fond, nous avons une parfaite adhérence (sic) avec cette alliance que nous avons nouée".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter