Confinement total ou partiel ? Quelles mesures pourrait annoncer Jean Castex ce jeudi

Confinement total ou partiel ? Quelles mesures pourrait annoncer Jean Castex ce jeudi

QUEL TOUR DE VIS ? - Le gouvernement s'apprête à prendre "des mesures supplémentaires" applicables dès ce week-end en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France, et les départements limitrophes à ces deux régions. Quelle pourrait être leur nature ?

Le suspense n'est plus. Ce jeudi à 19h, le Premier ministre annoncera des mesures de restrictions supplémentaires mises en place à partir de ce week-end dans les territoires les plus touchés par l'épidémie de Covid-10, à savoir l'Ile-de-France et les Hauts-de-France, ainsi que les départements limitrophes à ces deux régions soit un total de 21 départements. D'ici là, "des concertations seront menées (...) pour recueillir l'avis des élus sur les mesures envisagées", a indiqué Gabriel Attal ce mercredi à l'issue du Conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres. 

Toute l'info sur

La France face à une 3ème vague d'ampleur

"Le confinement le week-end c'est l'option basse"

Sans dévoiler la nature des annonces, le porte-parole du gouvernement a donné quelques pistes. "Pour un certain nombre de ces territoires, ces mesures pourraient aller jusqu’à un confinement", a-t-il indiqué, estimant que l'exemple des territoires déjà soumis à un confinement le week-end - le Pas-de-Calais et les Alpes-Maritimes - depuis plusieurs semaines constituait une "base de travail".  

Toutefois, si un confinement était décrété en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, serait-il limité au week-end ou étendu à tous les jours de la semaine ? Un confinement en semaine pourrait-il être couplé à un couvre-feu ? Dans ce cas-là l'horaire de début de ce dernier serait-il repoussé ? Réponses ce jeudi, rien n'est encore acté a assuré une source gouvernementale à LCI, prévenant toutefois que "le confinement le week-end dans ces deux régions c'est l'option basse."

Dans les départements limitrophes, par exemple l'Eure et la Seine-Maritime, les mesures pourraient être moins strictes avec un renforcement des tests et des dépistages.

Pas de fermeture des écoles envisagée

Interrogé sur la possibilité de voir les établissements scolaires fermer, Gabriel Attal a indiqué qu'il ne s'agissait pas de la piste privilégiée. "C’est une mesure, la fermeture des écoles, qui ne peut être envisagée qu’en ultime recours, quand elle apparaît totalement incontournable. En l’état des discussions qui ont eu lieu ce matin en Conseil de défense, ça n’est pas le cas, donc ça ne fait pas partie de la base de travail qui animera les concertations avec les élus locaux", a-t-il déclaré.

Vers des mesures différentes selon les régions

Lire aussi

Enfin, le porte-parole du gouvernement a rappelé que le gouvernement avait à coeur de mettre en place des mesures territorialisées. Ainsi, des restrictions différentes pourraient être mises en place en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France. S'il a précisé qu'en Ile-de-France les mesures devraient être "prises au niveau de la région", Gabriel Attal a estimé que dans le nord de la France et dans les départements limitrophes concernés, il pourrait y avoir des distinctions plus locales.

En vidéo

Confinement : "Emmanuel Macron ne veut pas endosser seul la responsabilité de cette décision"

Pécresse et Bertrand préfèrent un confinement le week-end

Afin que la décision ne semble pas "venue d'en haut", l'exécutif - et notamment le ministre de la santé Olivier Véran - consulte les élus locaux. Les deux présidents de région Valérie Pécresse (Île-de-France) et Xavier Bertrand (Hauts-de-France) ont tous les deux exprimé leur préférence pour un confinement le week-end plutôt qu'un confinement total. 

En vidéo

Xavier Bertrand plaide pour un confinement le week-end pour les Hauts-de-France

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Apathie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Apathie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter