Ils vont manger à la Tour Eiffel : caviar, homard, grands vins, un dîner presque parfait pour Emmanuel Macron et Donald Trump ?

Politique
DirectLCI
MONSIEUR EST SERVI - Emmanuel Macron partagera avec Donald Trump, en visite en France jusqu'à vendredi, un dîner dans le restaurant du second étage de la Tour Eiffel. Chez les Américains, on ironise volontiers sur les goûts du président des Etats-Unis qui raffole de fast-food.

De toute évidence, le diner au Jules Verne dans le restaurant chic du second étage de la Dame de fer (avec vue imprenable sur la capitale) amuse beaucoup, a fortiori sur les réseaux sociaux, lorsque l'on connait les goûts très sûrs de Emmanuel Macron pour les cordons bleus et de Donald Trump pour les hamburgers. 


On a bien tenté de voir s'il était possible de diner avec eux au Jules Verne, c'est évidemment impossible. On sait juste le prix du repas : 230 euros sans compter la boisson, soit six plats à la carte.

Les agapes des deux chefs d'État, qui seront accompagnés de leurs épouses Brigitte et Melania, s'annoncent réjouissantes. Le Jules Verne propose ainsi à sa carte nombre de mets d'exception : "Homard bleu au four, tomate et olives noires", "volaille fermière dorée, pois chiches torréfiés, oseille" ou "pomme de Noirmoutier, crème fumée, caviar gold".  

Les journalistes américains ironisent sur les goûts de Trump

Néanmoins, un menu particulier sera servi aux quatre convives. Au jeu des vannes, les journalistes américains se révèlent les plus caustiques, notamment en prenant connaissance du menu spécifique de ce diner : caviar, homard ou encore grands vins. Ils rient à l'avance d'imaginer leur président manger des plats aussi raffinés, lui qui assure à qui veut bien l'entendre qu'il adore le steak haché avec du ketchup. Comme en 2007 où il faisait de la pub pour les Trump Steaks. Une marque qu'il avait lui-même lancée et qui reste comme un immense flop.

Selon Newsweek, il s'agit ni plus ni moins que d'un challenge gastronomique pour Trump; lui qui durant toute la campagne ne s'est nourri que de fast-food. A se demander si Trump va demander du ketchup avec son homard et son caviar. 


Soulignons enfin que dans ses voyages officiels, comme en Arabie Saoudite, il n'a mangé que du steak, refusant de manger ce qui était prévu au menu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter