Bruno Retailleau sur LCI : "Angela Merkel a fait une erreur quand elle a ouvert grand ses frontières"

Politique
IMMIGRATION - Le filloniste Bruno Retailleau a estimé mercredi matin sur LCI que la chancelière allemande avait fait une erreur en accueillant près d'un million de migrants, alors que certains accusent la politique migratoire d'Angela Merkel d'être responsable de l'attentat qui a touché le pays lundi soir.

Bruno Retailleau, l'un des principaux responsables de la campagne de François Fillon, en charge de la coordination et de la stratégie, a estimé que la politique migratoire de la chancelière allemande avait été une erreur.  "On sait maintenant qu'Angela Merkel a fait une erreur quand elle a ouvert grand ses frontières. Elle l'a d'ailleurs reconnu", a-t-il déclaré. "Il faut être capable de tenir les frontières et ne pas se laisser abandonner à une forme de sentimentalisme. Il y a le droit d’asile, il faut le protéger. Mais pour le protéger il faut être très ferme. Il ne peut pas y avoir de principe d’humanité sans un très grand principe de fermeté." 


Angela Merkel a essuyé de nombreuses critiques de la part de ses oppposants politiques qui estiment qu'elle a trop largement accueilli de migrants. L'attentat de Berlin a renforcé ces accusations alors que dans un premier temps la police avait arrêté un Pakistanais demandeur d'asile. Ce dernier a depuis été libéré.

On reconduit très peu de déboutés du droit d'asile, que l'on transforme en clandestinsBruno Retailleau

Bruno Retailleau en est ensuite venu à une critique du gouvernement socialiste. "C’est le grand problème de la France, notamment avec la gauche, où on reconduit très peu de déboutés du droit d’asile, que l’on transforme finalement en clandestins. C’est un des points qu’il faudra rectifier lorsque, j’espère, il y aura une alternance."


Dans son programme, François Fillon propose de "faire adopter chaque année par le Parlement des quotas fixant la limite du nombre de personnes que nous pouvons accueillir sur le territoire et définissant les régions du monde vers lesquelles nous souhaitons les tourner". Il souhaite aussi "autoriser les statistiques d'origine, qui seules permettront de fixer un cadre à notre politique migratoire". Il souhaite aussi conclure un nouveau traité de Schengen, en renforçant le contrôle aux frontières extérieures et facilitant le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures.

En vidéo

JT20H - Attentat à Berlin : la politique migratoire d’Angela Merkel au cœur du débat

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du marché de Noël de Berlin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter