Impôts : une baisse pour 2016 "quoi qu'il arrive", promet Hollande

Impôts : une baisse pour 2016 "quoi qu'il arrive", promet Hollande

Politique
DirectLCI
FISCALITÉ - Au cours d'un déplacement en Isère et en Savoir ce jeudi, le chef de l'Etat a assuré qu'une baisse de l'impôt sur le revenu est possible en 2016. Surtout si la croissance revient.

C’est promis : les impôts baisseront en 2016. C’est ce que François Hollande a annoncé ce jeudi, dans la foulée d'un entretien accordé au Dauphiné Libéré , Le Progrès, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Le Journal de Saône-et-Loire et à L'Est Républicain , où le chef de l'Etat avait initialement conditionné cette baisse à une reprise de la croissance. Une seconde étape, après la baisse déjà constatée cette année pour 9 millions de foyers qui ont vu leurs prélèvements sur l’impôt diminuer.

"Il doit y avoir une croissance plus forte en 2016", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'un déplacement dans l'Isère, "il y aura donc des baisses d'impôts quoi qu'il arrive en 2016". "Pour en fixer l'ampleur, ça dépendra de la croissance que nous pourrons atteindre en 2016", a-t-il ajouté.

"La croissance va s'amplifier"

Selon Europe 1 , le scénario de l’Elysée serait déjà bien ficelé. Et la scène se déroulerait du côté de Bercy : le chef de l’Etat voudrait faire voter de nouvelles baisses d'impôts dès la loi de finances initiale, discutée cet automne, et ce en faveur des classes moyennes supérieures, particulièrement touchées par l’augmentation des prélèvements obligatoires au début du quinquennat.

Reste à savoir si la croissance sera bien au rendez-vous. Car c’est à la condition d’une embellie sur ce front que le gouvernement pourra – ou non – mettre en œuvre son plan. Après un deuxième trimestre 2015 ponctué d'une croissance zéro , la perspective n'est pas si évidente, malgré une progression du PIB plus élevée qu'attendue au premier trimestre.

Le ministre des Finances, Michel Sapin, prévoit 1% de croissance en 2015 et 1,5% pour 2016. Mais il faudra attendre l’avis de l’Insee, référence en la matière, pour se décider. Et ensuite sortir la calculatrice pour déterminer de quelle ampleur sera la baisse d'impôts. "Pour François Hollande, c'est une certitude, la croissance va s'amplifier", précise en outre la station de radio.

A LIRE AUSSI
>> 
Avis d'impôt sur le revenu : qui gagne ? qui perd ?
>>  Avis d'imposition : 5 choses à savoir pour que tout se passe au mieux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter