Incendie de La Rotonde : le coup de fil d'Emmanuel Macron à l'équipe du restaurant

Incendie de La Rotonde : le coup de fil d'Emmanuel Macron à l'équipe du restaurant
Politique

SOUTIEN - Le chef de l'Etat a décroché le téléphone, après l'incendie qui a frappé la brasserie La Rotonde, a indiqué dimanche à LCI le gérant de cet établissement fréquenté par Emmanuel Macron. Des mots "de réconfort et de soutien" aux équipes.

Un coup de fil de l'Elysée quelques heures après l'incendie probablement criminel qui a frappé la brasserie parisienne La Rotonde. Emmanuel Macron, fidèle client de l'établissement du quartier Montparnasse, a téléphoné samedi pour adresser un message de soutien aux équipes, a indiqué dimanche l'un des gérants, Gérard Tafanel, à LCI. 

"On a eu un mot de réconfort et de soutien pour toute l'équipe de La Rotonde", a ajouté ce dernier, sans entrer dans les détails "personnels" de la discussion téléphonique. "C'était hier, pour soutenir les équipes, alors que beaucoup de gens étaient en larmes. C'est le coup de fil de quelqu'un qui nous soutient, qui exprimait beaucoup d'amour pour La Rotonde", a-t-il simplement indiqué. 

Lire aussi

"Il connaît tout le monde"

Gérard Tafanel a également rappelé que le président de la République "connaît tout le monde, du plus simple commis de cuisine au plongeur, au chef, à tous les gens de la salle", "il a eu un mot pour chacun". 

Emmanuel Macron déjà avait ses habitudes dans cette célèbre brasserie sous le quinquennat de François Hollande, y conviant des proches ainsi que des économistes. Le soir du premier tour de la présidentielle de 2017, il était allé célébrer sa qualification dans le restaurant, suscitant au passage une polémique.

L'enquête, confiée à la Sûreté territoriale de Paris, s'est rapidement orientée vers la piste de l'acte criminel, des traces de produit inflammable ayant été trouvées sur les lieux. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent