"Incinération obligatoire" des terroristes : la proposition polémique du maire de Fontenay

Politique
POLEMIQUE - Laurent Vastel, maire divers-droite de Fontenay-aux-roses, a évoqué l'incinération obligatoire des terroristes, ce mercredi matin, sur France Bleu, en évoquant le cas d'Amedy Coulibaly. Le maire veut éviter que leurs tombes ne deviennent des lieux de pèlerinage. Problème : certaines religions, dont l'Islam, l'interdisent.

Incinérer systématiquement les dépouilles des terroristes. En évoquant cette idée ce mercredi matin sur France Bleu 107.1 , le maire de Fontenay-aux Roses (Hauts-de-Seine) a jeté un pavé dans la mare. Objectif affiché : empêcher que leur sépulture ne deviennent des lieux de "pèlerinages malsains". "Quand des gens sont tués dans le cadre d’une entreprise terroriste dont ils sont les auteurs, on oblige à une crémation [...] Ça pourrait être une loi, faudrait que je la suggère à M. Valls", a indiqué Laurent Vastel. Il faut dire que l'édile peut être directement concerné par ce sujet. Amedy Coulibaly - l’auteur de la fusillade de Montrouge et de la prise d’otages sanglante de l’Hyper Cacher - habitait Fontenay et pourrait, donc, y être enterré. Hypothèse à laquelle Laurent Vastel  s'oppose  fermement.

A écouter à partir de la 4e minute :

Problème : dans son idée, l'élu n’évoque pas la prise en compte de la religion des défunts. Or l’islam, notamment, bannit l’incinération de ses rites funéraires. "Religieusement, l’Islam n’autorise pas la crémation des personnes décédées, explique M’hammed Henniche, le secrétaire général de l’union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, contacté par metronews. Les défunts ne peuvent être qu'enterrés", explique-t-il, se basant sur une interprétation du Coran qui fait l’unanimité auprès de la communauté musulmane.

Si la loi évoquée par Laurent Vastel devait voir le jour, où le législatif prendrait donc le pas sur le spirituel, M’hammed Henniche craint que cela ne fasse qu’attiser la grogne de la communauté musulmane qui est, "au regard du Coran, collectivement responsable de l’enterrement de toutes les personnes décédées de confession musulmane". En outre, incinérer un terroriste de confession musulmane serait, in fine, contre-productif selon ce responsable associatif : "Ce serait répondre à une injustice par une autre injustice qui ne ferait que le glorifier."

LIRE AUSSI >>  Attentats à Paris : où seront inhumés les frères Kouachi ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter