Indemnité inflation : Fabien Roussel fustige la "gestion à la petite semaine électoraliste" du gouvernement

Indemnité inflation : Fabien Roussel fustige la "gestion à la petite semaine électoraliste" du gouvernement

INTERVIEW - Invité de Ruth Elkrief ce mardi, le candidat communiste à l'élection présidentielle a critiqué le chèque de 100€ mis en place par le gouvernement pour lutter contre l'inflation. Si malgré tout il "ne crache pas" sur cette mesure, il propose d'autres solutions.

Des annonces qui n'ont pas fini pas de faire couler de l'encre. Invité de Ruth Elkrief ce mardi 26 octobre sur LCI, Fabien Roussel n'a pas caché son scepticisme vis-à-vis de l'indemnité inflation, récemment annoncée par le gouvernement. 

"La gestion de ce gouvernement, avec ses chèques à six mois des élections, c’est de la gestion à la petite semaine un peu électoraliste", fustige-t-il. "Qu’est-ce-que ça dit d’un pays quand le gouvernement est obligé de distribuer un chèque de 100€ à 38 millions de ses habitants pour des problèmes de pouvoir d’achat ? C'est un sacré aveu d'échec de la part de ce gouvernement et de ce président des riches", estime le candidat PCF à l'élection présidentielle, ciblant directement Emmanuel Macron.

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

Pour autant, ce coup-de-pouce, "c’est toujours ça de pris pour nos concitoyens qui ont beaucoup de mal à boucler les fins de mois", juge le chef de file du Parti communiste français. "Je me bats depuis tellement de mois pour qu’il y ait des mesures d’urgence que je ne vais pas cracher dessus", ajoute-t-il. 

Baisser les taxes et augmenter les salaires

En revanche, Fabien Roussel en est persuadé, ce "n'est pas un chèque de 100€ qui va tout changer" et régler les problèmes de pouvoir d'achat des Français. Aussi, il propose, en guise de mesure d'urgence, de "baisser les taxes qui pèsent sur les produits de première nécessité". Une solution qui peut être "temporaire", précise-t-il. "On peut baisser ces taxes pendant 6 mois, 8 mois – en fonction du prix du baril – et alléger tout de suite les problèmes de pouvoir d’achat de nos concitoyens"

Lire aussi

Sur le plus long terme, "la meilleure solution est d’augmenter les salaires et les retraites. Il faut donner plus de pouvoir d’achat aux Français par le travail", martèle le député du Nord. "Un pays qui a des salaires forts est un pays fort. Un pays avec de bas salaires se fragilise, descend", conclut-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.