Indignation après l'action xénophobe de Génération identitaire contre la députée LaREM Sira Sylla

La députée Sira Sylla a été la cible d'une action du groupuscule d'extrême droite génération identitaire.
Politique

XÉNOPHOBIE - "Attaques indignes", "ignobles", "idéologie haineuse"... plusieurs membres de gouvernement ont exprimé leur dégoût après l'action de militants d'extrême droite contre la députée LaREM de Seine-Maritime. Celle-ci a réagi avec force : "Vous ne m'atteindrez pas".

Elle assure que ce groupuscule ne "l'atteindra jamais." Ce samedi 25 juillet, la députée Sira Sylla a été la cible d'une action de Génération identitaire. Devant sa permanence dans la banlieue de Rouen, moins d'une dizaine de militants d'extrême droite se sont réunis afin de demander à l'élue de la majorité d'aider "les Français, pas les Africains".

Lire aussi

La députée de Seine-Maritime membre de la Commission des affaires étrangères a proposé la semaine dernière que les tarifs des transferts d'argent depuis la France vers l'Afrique soient baissés grâce à la bi-bancarisation (Le fait d'avoir un compte dans les deux pays). L'épidémie de coronavirus risque en effet de "faire basculer 60 millions de personnes dans l'extrême pauvreté" en Afrique en raison de l'absence d'argent. Un projet qui n'a pas plu à certains identitaires. Accusant l'élue de penser à sa propre "diaspora" ils ont mené une action devant la permanence de l'élue. Une action qui est loin d'être une première pour ce groupe d'extrême droite habitué des provocations. Au printemps 2018, il avait par exemple mené une "opération" dans les Hautes-Alpes pour tenter de bloquer la frontière avec l'Italie. Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Gérard Collomb, avait alors qualifié cette action de "gesticulation".

Des motivations "racistes et abjectes"

Raison pour laquelle l'élue a assuré ne pas être "intimidée". Dans les pages de 76actu, Sira Sylla a réagi en estimant que "la meilleure réponse à apporter, c'est de continuer de bosser". Un travail dont elle se dit d'ailleurs "très fière" sur Twitter. Pour mener à bien sa mission, la députée peut compter sur de nombreux messages de soutien. Parmi eux, celui du Premier ministre qui a décrit des "attaques indignes" appelant à "une condamnation unanime et sans aucune ambiguïté" de  ces actions. "Je lui ai dit mon soutien et la solidarité de l'ensemble du Gouvernement", a écrit Jean Castex sur Twitter.

Même soutien à l'Intérieur, où le ministre Gérald Darmanin a lui aussi condamné "avec la plus grande fermeté" ces comportements qu'il considère "ignobles". "La République ne cédera rien face à l'idéologie haineuse de ces groupuscules extrémistes." Eric Dupond-Moretti a lui aussi dénoncé sur twitter des "groupuscules qui sous couvert d'un patriotisme dévoyé répandent le racisme et la haine". 

Le chef de fil des députés de la majorité à quant à lui exprimé son "indignation" face à ce qu'il considère être des "actes scandaleux". Sur Twitter, Gilles Le Gendre a assuré à Sira Sylla le "soutien des députés" LaREM. Avant de relever que les "motivations" de ces militants ne sont pas simplement d'exprimer une colère. "Elles sont racistes, abjectes et doivent être combattues avec la dernière énergie."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent