Insoumis sans cravate à l'Assemblée : un buzz qui n'amuse pas les politiques

GARDE-ROBE - Les députés de La France insoumise ont créé un petit buzz mardi en refusant de porter la cravate lors de la première session de l'Assemblée nationale, enfreignant ainsi une règle d'usage. Une initiative, et un coup de com', qui n'amuse pas leurs collègues.

Un petit coup de com' pour inaugurer leur vie parlementaire. Mardi, lors de la première session de la XVe législature, les députés de La France insoumise se sont illustrés en refusant de se lever, comme le veut la tradition, pour accueillir le nouveau président de l'Assemblée nationale François de Rugy. 


A l'instar de Jean-Luc Mélenchon et de François Ruffin, les hommes du groupe parlementaire ont aussi refusé de porter la cravate, à rebours d'une tradition du Palais Bourbon (même si le règlement prévoit simplement que l'on porte "une tenue décente"). "Nous rejetons les codes vestimentaires qui nous sont imposés. Nous serons les 'sans-cravates'", a expliqué Jean-Luc Mélenchon, suscitant à l'occasion de ce buzz volontaire de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Chez leurs opposants politiques, l'attitude des députés Insoumis n'a pas beaucoup fait rire. L'acte de rébellion a même suscité quelques sarcasmes, en particulier chez les députés FN. De l'enfantillage, pour le député du Gard Gilbert Collard : 

Pour Marine Le Pen, "ils se prennent pour Jean Moulin parce qu'ils ne mettent pas la cravate". 

En vidéo

Le Pen ironise sur les Insoumis "qui se prennent pour Jean Moulin parce qu'ils ne mettent pas de cravate"

"Manque de respect"

A droite, on estime en outre que le comportement des députés symbolise un mépris à l'égard de l'institution. Pour l'ancien président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer (Les Républicains), interrogé sur Europe 1, "c'est un manque de respect vis-à-vis des Français, des électeurs, de la démocratie et de l'institution qui est au cœur de la République. Un député a des devoirs et dans son comportement dans sa conduite et sa tenue". 


Un "sans-culotte de pacotille", a également taclé l'ex-député PS Sébastien Denaja : 

"Respecter les règles"

"Quand il y a des règles, il faut les respecter", a également jugé, mercredi matin sur LCI, la député REM Barbara Pompili. Toutefois, cette dernière a surtout ciblé le fait les députés Insoumis ne se lèvent pas pour accueillir François de Rugy, le nouveau président de l'Assemblée nationale. "Tout le monde s'est levé, sauf les deux extrêmes, cela a peut-être un peu de sens", a-t-elle observé.


Côté cravate, Barbara Pompili se montre moins sévère. Pas très étonnant : François de Rugy, dont elle est proche, est précisément celui qui a lancé, en 2008, le débat sur la possibilité pour les députés de ne pas porter de cravate durant la période estivale, chaleur oblige...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter