Insulté par Jean-Marie Bigard, Olivier Véran déplore "la violence débridée" sur les réseaux sociaux

Insulté par Jean-Marie Bigard, Olivier Véran déplore "la violence débridée" sur les réseaux sociaux
Politique

INJURES - Interrogé à propos d'une vidéo injurieuse à son égard publiée par Jean-Marie Bigard, Olivier Véran a assuré "se contrefoutre" de ce type de propos, dimanche au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro. Le ministre a toutefois estimé qu'il faudrait mener un "travail collectif" sur "la notion d'injure".

La dernière sortie de Jean-Marie Bigard sur les réseaux sociaux passe mal. Dans une vidéo postée vendredi sur Twitter, ce dernier s'en prend violemment à Olivier Véran pour contester les mesures de fermeture décidées dans les bars et restaurants de plusieurs "zones d'alerte renforcée", dont Marseille. 

"Alors que les artistes ne jouent plus, c'est au tour de nos amis restaurateurs de sombrer encore un peu plus... Face aux nouvelles restrictions", déplore Jean-Marie Bigard sur son compte Twitter. Dans la vidéo, il va plus loin. "D'où il sort ce c.....d", lance-t-il à l'adresse du ministre de la Santé, qu'il nomme "Olivier Véreux" et qu'il compare au policier américain responsable de la mort de George Floyd. "La France est en train de te dire 'on étouffe, on va mourir', et toi tu continues jusqu'à ce qu'on meure", lance-t-il. 

Lire aussi

Olivier Véran s'en "contrefout"

Si la dernière saillie verbale de Jean-Marie Bigard a suscité de nombreuses réactions, Olivier Véran, interrogé dimanche au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro sur la possibilité de porter plainte, a réagi sans citer l'auteur de ces propos. "Je me contrefous de l'expression de tel ou tel à mon égard", a-t-il assuré. "En revanche", a poursuivi le ministre de la Santé, "je note cette espèce de violence débridée qui s'exprime sur les réseaux sociaux à visage couvert ou à visage découvert. Cela m'inquiète pour notre société, pour notre capacité à vivre ensemble". 

"De façon générale, il faut qu'on fasse un travail collectif sur la violence et les victimes de ces violences qui peuvent prendre plusieurs formes. Cela peut être l'injure, anonyme ou non, ou l'agression dans la rue. Nous sommes dans une société soumise à de plus en plus d'expressions de violence, comme si c'était la norme", a conclu Olivier Véran, sans évoquer d'éventuelles poursuites judiciaires. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face à l'ampleur de la deuxième vague

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Jean-Marie Bigard s'est récemment illustré en participant à une manifestation de Gilets jaunes, le 12 septembre à Paris. Insulté par les participants, il avait été contraint de se réfugier dans un café. 

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent