"Insupportable !" : Gilles Le Gendre déclenche la colère de députés après la divulgation d'un prétendu casting ministériel

"Insupportable !" : Gilles Le Gendre déclenche la colère de députés après la divulgation d'un prétendu casting ministériel
Politique

MAJORITÉ - Une note de Gilles Le Gendre dans laquelle il proposerait à Emmanuel Macron les noms de certains ministre pour remplacer Edouard Philippe sème la zizanie au sein du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale. Des députés ont réagi avec colère.

Il dénonce des "contre-vérités et interprétations tendancieuses". Dans un message adressé aux membres de son groupe , Gilles le Gendre a tenté de désamorcer la crise. Mais le mal est fait. Au lendemain de la diffusion dans la presse d'une note de travail censée rester "privée" entre le président du groupe LaREM à l'Assemblée nationale et le président de la République Emmanuel Macron, la colère ne se cache plus au sein de certains membre de la majorité parlementaire. 

Vendredi 5 juin, Marianne a révélé une note qui aurait pour objet le casting d'un futur remaniement ministériel - annoncé après le second tour des élections municipales prévu le 28 juin. Dans ces réflexions transmises fin mai au chef de l'Etat, le parlementaire évoquerait ses pistes pour un nouveau casting gouvernemental.

Gilles Le Gendre semblerait regretter que le Premier ministre Edouard Philippe se "garde bien d'intervenir dans les affaires de la majorité", et évoquerait deux "favoris" pour lui succéder : le ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian qui "saura gérer la majorité" mais "appuiera peu l'élan que nous souhaitons donner", et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui "porterait parfaitement la reconstruction" malgré un "faible charisme". Selon lui il n'y aurait en revanche "aucun candidat crédible" pour Matignon au sein du groupe LaREM. 

Lire aussi

"Il doit libérer la place dans les meilleurs délais"

Déjà fragilisé par les désertions, la constitution de deux nouveaux groupes parlementaires à l'Assemblée (Ecologie Démocratie Solidarité à l'aide gauche, Agir ensemble à droite), et la perte de la majorité absolue des marcheurs à l'Assemblée, avec ces révélations le patron des députésLaREM est désormais en pleine tourmente. "insupportable" , a dénoncé le député de l'Eure Bruno Questel dans un message cinglant sur Twitter, accompagné des 2 mots : "grandeur et décadence". Auprès de l'AFP, ce même Bruno Questel a estimé que Gilles Le Gendre "(devait) libérer la place dans les meilleurs délais", après les municipales. 

"Nous découvrons que Gilles Le Gendre veut donc remplacer tout le gouvernement (....). Je ne doute pas qu'il s'en expliquera devant les députés", a ajouté auprès de l'AFP Aurore Bergé, porte-parole du groupe, proche du Premier ministre.

Selon des parlementaires contactés par LCI, "ça chauffe pas mal" dans les boucles Telegram du groupe. Un élu ose même dire à l'AFP que Gilles Le Gendre est politiquement "mort", même si d'autres sont plus prudents. "Il faut voir la réaction du marais, ceux qui l'ont élu. Il a eu de la considération pour chacun, a donné des postes. Mais si ceux-là le lâchent...", préviennent des sources parlementaires.

La réunion du groupe LaREM à l'Assemblée nationale prévue mardi s'annonce houleuse. Et dans les prochaines semaines Gilles Le Gendre pourrait avoir à défendre sa place à la tête du groupe ; puisqu'elle pourrait elle aussi être remise en jeu lors d'un remaniement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent