Interdire Airbnb dans le centre de Paris ? "Ça ne veut rien dire", répond sur LCI Mounir Mahjoubi

DirectLCI
LOGEMENT - Invité de LCI vendredi matin, le secrétaire d'Etat au Numérique, qui pourrait briguer la candidature LaREM aux municipales en 2020, a répondu à la proposition de l'adjoint communiste Ian Brossat visant à interdire Airbnb dans le centre de la capitale. Mounir Mahjoubi préfère vanter la nouvelle loi logement, qui durcit les conditions de location saisonnière.

Faut-il interdire les locations saisonnières dans les quartiers centraux de la capitale ? La proposition de l'adjoint communiste au Logement Ian Brossat, candidat aux élections européennes et auteur d'un livre sur le sujet, vise à mettre un terme à la colonisation de certains quartiers prisés de Paris par des meublés touristiques loués par des multipropriétaires. 


Invité politique de LCI ce vendredi matin, le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi a partagé le diagnostic de l'adjoint parisien, sans adopter son remède. Le membre du gouvernement, élu dans le XIXe arrondissement avant sa nomination et qui n'a pas caché son intérêt pour les prochaines élections municipales de 2020, plaide pour la "régulation" plutôt que l'interdiction.  

"Ian Brossat essaye de lancer le buzz"

"Interdiction, ça ne veut rien dire", a fini par répondre le secrétaire d'Etat à Christophe Jakubyszyn après avoir contourné la question. "Ian Brossat essaye de lancer le buzz autour de son livre [...] Je suis pour la régulation qu'on a votée dans la loi Elan. Je suis pour l'interdiction des Airbnb du centre de Paris lorsqu'ils sont illégaux." Selon lui, la nouvelle loi logement "rappelle les règles", prévoyant notamment des sanctions pour ceux qui louent des appartements qui ne sont pas leur résidence principale, ou qui dépassent les 120 jours par an autorisés dans la capitale. 


Pour autant, Mounir Mahjoubi partage le diagnostic de Ian Brossat sur le phénomène qui conduit à "virer les pauvres de Paris". "Airbnb, c'était une bonne idée. Mais ce n'est plus cette jolie histoire de quelqu'un qui met à disposition son appartement. Il y a des gens qui achètent plusieurs appartements [et qui louent] sans respecter aucune règle". "Il faut que l'on soit capable de les sanctionner", a-t-il conclu.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'invité Politique

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter