"66 millions de procureurs" : "Sur le fond, le président a raison" déclare Marlène Schiappa

"66 millions de procureurs" : "Sur le fond, le président a raison" déclare Marlène Schiappa

INTERVIEW - Invitée politique de LCI ce lundi 25 janvier, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté est notamment revenue sur la petite phrase d’Emmanuel Macron la semaine dernière, à propos d’une société entièrement composée de "procureurs".

Invitée politique ce lundi 25 janvier sur LCI, Marlène Schiappa a réagi à propos de la petite phrase prononcée par Emmanuel Macron jeudi dernier. Face à des étudiants, le président avait alors digressé, revenant sur les nombreuses critiques à l’encontre de la gestion de l’épidémie : "Nous sommes devenus une nation de 66 millions de procureurs", avait-il alors regretté. "Sur le fond, je crois que le président a raison", a déclaré la ministre chargée de la citoyenneté, précisant que "ce qu’il évoquait, c’est de traquer l’erreur de l’autre." 

Toute l'info sur

L'interview Politique

En guise d'explication, la ministre est revenue sur son expérience personnelle : "Dans le monde politique, j’observe que lorsque vous avez des gens qui s’engagent, qui donnent de leur temps, de l’élu local au ministre, vous avez en face certains qui traquent l’erreur en permanence. La meilleure manière de ne pas faire d’erreurs, c’est de ne rien faire et de rester planqué". 

Pas de décision prise sur un éventuel confinement, selon Schiappa

Tandis que l’exécutif est régulièrement dans le viseur de l’opposition ou des élus locaux concernant ses choix en matière de restrictions, de dépistage, de vaccination, Marlène Schiappa a profité de cette occasion pour prendre la défense d’Olivier Véran, nommé au ministère de la Santé aux prémices de la crise sanitaire, en remplacement d’Agnès Buzyn. "On ne peut pas reprocher au ministre de la Santé de donner de son temps, 24h/24 depuis des mois maintenant, dans le but de protéger les Français de cette pandémie", a-t-elle affirmé, demandant enfin "un peu de solidarité nationale".

Lire aussi

Alors que la menace d’un reconfinement imminent plane et que le gouvernement doit se réunir en conseil de défense sanitaire mercredi 27 janvier, plusieurs scientifiques appellent à ne pas perdre de temps et à confiner dès cette semaine.  "Notre responsabilité est d’anticiper ce qu’il peut se passer et de mettre plusieurs scénarios sur la table. Il n’y a pas de décision qui a été prise sur un éventuel confinement", a assuré Marlène Schiappa. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter