Investiture de Balkany : Sarkozy invoque la présomption d’innocence

Investiture de Balkany : Sarkozy invoque la présomption d’innocence

POLÉMIQUE - Dans une interview diffusée dimanche 26 juin sur France 2, Nicolas Sarkozy, ami de longue date de Patrick Balkany, justifie son investiture en invoquant la présomption d’innocence.

Malgré ses mises en examen, Les Républicains ont décidé de réinvestir Patrick Balkany dans sa circonscription des Hauts-de-Seine aux élections législatives. Cette investiture a été vivement critiquée, y compris au sein du parti, Patrick Balkany étant mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale, corruption passive et déclaration mensongère. Pourtant, son ami de longue date Nicolas Sarkozy, président de LR, invoque la présomption d’innocence dans une interview qui sera diffusée dimanche sur France 2 et que l'AFP a pu visionner.

EN SAVOIR + >>  Législatives - Juppé et Le Maire mécontents des investitures chez Les Républicains

Interrogé dans "13h15 le dimanche", Nicolas Sarkozy répond : "Ne faites pas de cas particulier", et d’ajouter : "J'ai bien connu ça, l'habitude de notre société : en prendre un, le frapper et après, quand il a un non-lieu, oublier", déplore Nicolas Sarkozy, lui-même mis en examen dans l'affaire de ses comptes de campagne à la présidentielle de 2012 et dans celle des écoutes.

"S'ils sont coupables, ils en assumeront les conséquences"

"J'ai vu ça quand j'ai été mis en examen dans l'affaire Bettencourt : j'ai été mis en examen, ça a fait les titres dans la presse du monde entier et après, quand j'ai eu un non-lieu, ça a duré deux secondes", a-t-il ajouté. "S'ils sont coupables, ils en assumeront les conséquences. Tant qu'ils sont mis en examen, ils sont présumés innocents", a fait valoir l’ancien président de la République.

Selon lui, "il y a une forme d'humanité qu'on doit mettre dans la vie politique et médiatique". "Il y a des moments où il y a tellement d'injustice, de rapidité, tellement de choses approximatives... J'essaye de ne pas me comporter comme ça", a-t-il conclu.

A LIRE AUSSI 
>>  Patrick Balkany étrillé pour sa gestion de Levallois >> Justice : les Balkany disent adieu à leur moulin et à la villa Pamplemousse >>  Panama Papers" : des révélations sur un scandale mondial d'évasion fiscale
>> 
"Panama Papers" : zoom sur ce consortium international de journalistes à l'origine des révélations
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des enfants au menu du Conseil de défense lundi

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.