Ciotti : "La fonction de Philippe était de déstabiliser" la droite, mais il n'a "que partiellement réussi"

INTERVIEW - Invité de LCI ce mercredi matin, Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, a minimisé l'importance d'Edouard Philippe, affirmant qu'il n'avait été nommé comme Premier ministre par Emmanuel Macron que dans le seul but de "déstabiliser" la droite. Il a néanmoins admis que son discours de politique générale avait du "contenu".

Au lendemain du discours de politique générale d'Edouard Philippe, Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes et président du conseil départemental, a admis sur LCI mercredi matin que cette intervention "avait du contenu".


 Il conteste cependant avec vigueur plusieurs mesures annoncées, notamment celles liées à la fiscalité. "On revient au temps de la réalité" après les promesses de campagne, a-t-il notamment affirmé. Il met en avant l'augmentation de la CSG dès 2018, alors que l'abandon de la taxe d'habitation, qui devait compenser en grande partie cette hausse, a été décalé, sans date précise.  Rappelant qu'il n'a pas voté la confiance du gouvernement, il a cependant expliqué que la droite pourrait approuver certaines mesures au cas par cas, comme la réforme du code du travail.

"Wauquiez a de l'énergie et du talent"

Sur le plan purement politique, Eric Ciotti a taclé à plusieurs reprises le Premier ministre. "Edouard Philippe dépend étroitement du bon vouloir du président de la République", a-t-il lancé, admettant que c'était "classique" sous la Ve République. Simplement, selon lui, "il ne tient sa fonction que du président. Sa légitimité est inexistante".  "Sa vocation était de désagréger et de déstabiliser notre famille politique, notre camp. Il n'a que partiellement réussi", a-t-il estimé. "Nous avons encore une centaine de députés", a-t-il martelé. 

En vidéo

Eric Ciotti : "Edouard Philippe dépend étroitement du bon vouloir du président de la République"

A propos de la bataille à droite pour prendre la tête de LR, il a réitéré son soutien à Laurent Wauquiez, un homme qui a selon lui de l'"énergie, du talent". Il possède une "vision d'une droite républicaine et populaire qui s'adresse à tous, qui fait en sorte qu'on ne laisse personne sur le bord du chemin". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter