Islam, FN, immigration... Laurent Wauquiez droit dans ses bottes dans "L'Émission politique"

Politique
POLÉMIQUE - Nouveau président des Républicains, Laurent Wauquiez a martelé ses thèmes de prédilection jeudi soir lors de "L'Emission politique" sur France 2. Un exercice périlleux, juste avant le Conseil national du parti samedi, au cours duquel il a martelé ne pas vouloir "laisser le monopole du social à la gauche" et "le monopole du discours sur l'immigration à l'extrême droite".

"L'Émission politique" est la première grande émission de télévision pour Laurent Wauquiez depuis son accession à la tête de LR. Le "jeune président" a martelé ses thèmes de prédilection sur France 2, avant le Conseil national du parti samedi, déjà marqué par la fronde de ses deux concurrents malheureux de l'élection interne. Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes a ferraillé pendant plus de deux heures sur France 2 mais a souvent été mis à mal pendant l'émission, sur plusieurs sujets : l'immigration, l'islam, le Front national... 


Parmi les moments forts : Houria Abdelouahed, psychanalyste et maître de conférence à l’université Paris VII, a réagi à une "sourate" que Laurent Wauquiez répète en boucle sur les plateaux télévisés ("dans le Coran, est écrit que quand on est musulman et qu'on exerce sa religion sur une terre non-musulmane, il faut adapter sa pratique religieuse") et qu'elle assure erronée. 

Elle a par ailleurs pointé du doigt des amalgames et des simplifications : "Il y a des immigrés qui sont des infirmiers, des enseignants... et de ceux-là, vous n'en parlez pas. Et je suis extrêmement choquée (...) Ce sont des immigrés qui ont pourtant une générosité... Quand vous parlez des immigrés étudiants qui viennent ici juste pour la carte de séjour, c'est caricatural (...) D'un côté, vous voulez créer une nouvelle droite mais (...) ce que vous avez dit (...) c'est le discours de Marine Le Pen."

Vous pensez que je ne vais pas en parler parce que le Front national en parlerait ?Laurent Wauquiez

Plus tôt dans l'émission, le président des Républicains était interrogé sur les similitudes entre son discours sur l'immigration et celui du Front national : "Vous vous attendez à ce que, pour vous plaire, je fasse une droite qui ne parle pas d'immigration ? Que je laisse le monopole du discours sur l'immigration au Front national ? C'est hors de question (...) Ça fait trop d'années que la droite a capitulé, qu'elle a renoncé à aborder un certain nombre de thèmes". 


Sur l'immigration, Laurent Wauquiez souhaite "qu'on remette à plat la totalité de notre politique d'immigration sur toutes ses composantes, sans tabou, avec un objectif simple : la France ne peut plus accueillir autant d'immigration chaque année". 

Il a essayé d'adoucir son image clivante, expliquant que le  "cancer de l'assistanat" lancé en 2010 était "une expression peut-être malheureuse". Il a également plaidé pour la participation, vieille idée gaulliste, et réaffirmé son credo pour un protectionnisme européen, en lançant qu'"il n'y a pas que l'Allemagne en Europe".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LR : le clash entre Laurent Wauquiez et Virginie Calmels

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter