Le gouvernement présente 173 mesures pour les campagnes

SOS Villages

Toute L'info sur

SOS Villages

CAMPAGNES - Un plan d’action pour les territoires ruraux visant à les rendre plus attractifs doit être dévoilé par Edouard Philippe, vendredi 20 septembre. Commerces, services civiques, accès au numérique… Voici ce qu’il faut retenir de cet "Agenda rural".

Alors que les campagnes retrouvent en moyenne 101.000 habitants par an, le gouvernement se mobilise et présente ce vendredi 20 septembre un plan d'action destiné à redynamiser ces territoires souvent laissés à la marge. Le Premier ministre se rend aujourd’hui dans les Hauts-de-France, à Eppe-Sauvage, pour y dévoiler L’"Agenda rural", une série de 173 mesures, initié par l’Association des maires ruraux puis diligenté par la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault. Et plusieurs thématiques sont concentrées dans ce plan gouvernemental : "La protection de l’environnement, le soutien au petit commerce, l’emploi et la formation, la présence des services publics et l’accès à des services essentiels comme la santé". 

Lire aussi

Les cafés à l'honneur

Pour pallier la pénurie d’activité en zone rurale, le gouvernement mise sur le développement des petits commerces, et notamment dans les communes de moins de 3 500 habitants. Ainsi, il prévoit d’instaurer des exonérations fiscales pour ces petits commerces et de mettre en circulation des licences IV de vente d’alcool dans les bars et cafés, dont le nombre s’est fortement réduit au profit des grandes villes. À la différence de celles d'aujourd’hui, ces licences ne seront pas transférables d’une ville à l’autre, afin de lutter contre le départ vers de plus grandes communes. De manière plus générale, les réglementations des cafés doivent être assouplies par le gouvernement : des règles qui vaudront pour leur implantation, la sécurité incendie ou l’accessibilité. Le gouvernement évoque également la création de 1 000 cafés dans des villages.

Déserts médicaux et logements sociaux

Par ailleurs, pour endiguer le phénomène des déserts médicaux, le gouvernement prévoit d’accélérer le recrutement de 400 médecins en "zones sous-dotées" (en pénurie de personnel) pour ensuite porter ce nombre à 600, puis de déployer les stages d’internes en médecines dans ces territoires en particulier. La question du logement est également évoquée, avec l’investissement de 250 millions d’euros dans la démolition et la reconstruction des logements sociaux vétustes. 

Lire aussi

La jeunesse en avant

Autre dimension importante de cet agenda rural : la jeunesse, qui représente pas moins de 14% de la population en zone rurale. Le gouvernement annonce le déploiement d’une plateforme, la Boussole des jeunes, regroupant des services divers et variés, parmi lesquels on retrouve le permis à un euro, ou des cartes de réduction de transports. Pour les jeunes habitants des campagnes, est également prévue la création de 15 000 services civiques et de 33 campus connectés, pour leur permettre le suivi d’études à distance. L’accès à la 4G sur tout le territoire, mesure déjà annoncée, est promise par le gouvernement d’ici 2020. Un premier comité interministériel de suivi de cet agenda doit se tenir en début d’année prochaine, a fait savoir Matignon. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter