Jack Lang : 500 000 euros de costumes reçus en cadeau en quinze ans ?

Jack Lang : 500 000 euros de costumes reçus en cadeau en quinze ans ?
Politique

ENQUÊTE - Les investigations se poursuivent au sujet des costumes reçus par l’ancien ministre de la Culture Jack Lang de la part de Smalto. Ainsi, entre 2003 et 2018, l’ancien maire de Blois aurait obtenu au moins 500.000 euros de cadeaux de la part de la marque italienne.

Entre 2003 et 2018, quinze années de costumes pour une valeur totale de plus de 500 000 euros. Voici ce qui ressort des dernières investigations menées dans le cadre de l’enquête "Jack Lang / Smalto". Alors que des perquisitions ont eu lieu dans les locaux parisiens du couturier italien en novembre dernier, il apparaît que l’ancien ministre de l’Éducation nationale a été très gâté pendant une quinzaine d’année, puisque, selon une information révélée par Le Canard Enchaîné et l’Obs, ces cadeaux qui ont pris la forme de costumes représentent la coquette somme d’au moins 500 000 euros.

Du sponsoring ?

Après l’ouverture d’une enquête préliminaire (confiée à la brigade financière) pour "abus de biens sociaux" le 12 mars dernier, les éléments saisis lors de la récente perquisition chez Smalto ont permis d’élargir la période incriminée, celle-ci allant initialement de 2013 à 2018. Ce sont des carnets de coupe qui auraient permis de découvrir un premier cadeau datant de 2003. Député du Pas-de-Calais de 2002 à 2012, Jack Lang, actuel président de l'Institut du monde arabe, aurait dû déclarer ces costumes-cadeaux au déontologue de l’Assemblée nationale au début des années 2010, cette démarche étant alors devenue obligatoire pour les parlementaires.

Lire aussi

Depuis mars dernier, l’avocat de celui qui a également été député européen explique que ces costumes Smalto représentaient une sorte de "sponsoring" de l’homme politique français par la marque italienne. Une ligne également suivie cet automne. "(Jack Lang est) fier et honoré d'avoir été choisi par de grands stylistes comme Yves Saint-Laurent, Thierry Mugler ou Francesco Smalto pour porter leurs vêtements dans ses activités de représentation, a indiqué Maître Laurent Merlet, cité par l’Agence France Presse. Qu'on trouve bien ou mal que Jack Lang soit l'ambassadeur de telles maisons, cela n'a rien à voir avec une question d'abus de bien social qui n'existe pas."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter