"Je continuerai à m'exprimer" : François Hollande confirme qu'il n'abandonne pas la vie politique

LE REVOILÀ - L'ancien président, qui multiplie les apparitions et les déclarations ces dernières semaines, a confirmé ce mercredi qu'il n'avait pas l'intention d'abandonner la vie politique. François Hollande a déclaré dans un entretien à TV5 Monde qu'il ne s'empêcherait pas "à partir d'un certain moment", de dire ce qu'il avait à dire "sans jamais vouloir contrarier ou empêcher notre pays de se redresser".

Ces dernières semaines, François Hollande est sorti petit à petit de son silence. Mardi, il a notamment mis en garde Emmanuel Macron, lui adressant l'avertissement suivant : "Il ne faudrait pas demander des sacrifices aux Français qui ne sont pas utiles. Il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au-delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures". Une petite phrase qui a relancé les spéculations sur l'avenir du chef de l'Etat en politique. Ce dernier y a mis fin ce mercredi, déclarant qu'il n'abandonnerait pas la vie politique, qu'il continuerait à s'exprimer.

François Hollande affirme qu'il dira ce qu'il a à dire "sous des formes diverses"

Dans un entretien à TV5 Monde, l'ancien président de la République a rappelé qu'il n'avait jamais dit qu'il quitterait le monde de la politique. "Je ne l’ai dit à aucun moment quand j’ai décidé, pour les raisons que j’avais indiqué, de ne pas me représenter. Il y avait une situation qui me paraissait trop dangereuse, et j’avais donc dit que je ne me retirerai pas de la vie politique" a expliqué François Hollande. "Mais aujourd’hui je suis dans une forme de retrait qui est dû au fait que j’étais président il y a encore trois mois et que je ne veux pas compliquer la tâche de mon successeur. Et donc je me suis astreint à une réserve, à une retenue que chacun peut comprendre mais qui ne m’empêchera pas, à partir d’un certain moment, de dire ce que j’ai à dire sous des formes diverses et sans jamais vouloir contrarier ou empêcher notre pays de se redresser."


François Hollande a ensuite expliqué que ce n'était pas sa passion pour la politique qui le poussait à continuer dans cette voie-là, mais son intérêt pour les Français. "La politique c’est la vie de nos compatriotes, c’est la vie du monde, parce que la politique ça ne se réduit pas à ce qu’est l’Hexagone. Je suis passionnément Français et donc je continuerai à m’exprimer", a-t-il conclu.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'abandon de Hollande

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter