"Je n’ai jamais eu de langage sexiste", Eric Dupond-Moretti répond aux critiques

"Je n’ai jamais eu de langage sexiste", Eric Dupond-Moretti répond aux critiques
Politique

JUSTICE - En déplacement au tribunal de grande instance de Paris, le nouveau garde des Sceaux a martelé qu'il n'avait jamais tenu de "langage sexiste". Une réponse aux associations féministes qui critiquent fermement sa nomination.

"Je n’ai jamais eu de langage sexiste.[…]J’ai toujours prôné une totale égalité des droits". Le ton est déterminé, la déclaration sans équivoque. Alors que la colère des féministes ne retombe pas, Eric Dupond-Moretti s'est défendu d'avoir tenu des propos dévalorisants envers les femmes. Il a reconnu un "langage fleuri" mais ne pas "avoir à rougir" de ses interventions sur ces questions. Les associations reprochent au nouveau ministre de la Justice certains propos misogynes. Dans le cadre de l'affaire Georges Tron, l'avocat s'était écrié : "à 30 ans on n’est pas une potiche incapable de dire non à un homme qui vous prend le pied".  Autre exemple en 2018 où il fustigeait le mouvement #MeToo en affirmant qu'il y avait "aussi des follasses qui racontent des conneries".

Rappel de la présomption d'innoncence

 L'emblématique avocat pénaliste a également défendu Gérald Darmanin, sous le feu des critiques depuis sa nomination à l'Intérieur. Avec ironie, il a ainsi rappelé une "toute petite règle dans notre République. Une petite bricole qui s’appelle la constitution et qui rappelle qu’un homme, tant qu’il n’a pas été définitivement condamné est présumé innocent." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent