"Je n'ai jamais pensé qu’il était de gauche" : le nouveau tacle d'Aubry sur Macron

"Je n'ai jamais pensé qu’il était de gauche" : le nouveau tacle d'Aubry sur Macron

ATTAQUE - Martine Aubry s’en est de nouveau pris à Emmanuel Macron ce jeudi lors de sa conférence de presse de rentrée. "Je n’ai jamais pensé qu’il était de gauche" a lancé la maire de Lille. Avant d'affirmer qu'il faisait plus de communication que de politique.

Lors de sa conférence de presse de rentrée annuelle, la maire de Lille Martine Aubry s'en est une nouvelle fois pris ce jeudi à Emmanuel Macron. "Je n’ai jamais pensé qu’il était de gauche, a-t-elle déclaré. Il nous le dit aujourd’hui…. Certains avaient pensé qu’il l’était." La maire de Lille a déjà fait de nombreuses déclarations pour dire tout le mal qu'elle pensait de l'ancien ministre de l'Economie. "Je n’ai pas changé d’avis. Je suis même au-delà" a-t-elle ajouté.

"La modernité, ce n’est pas de dire je ne suis ni de gauche ni de droite. Ça, cela s’appelle du populisme. Et quand on n’a rien à dire, et que c’est creux, pour moi, c’est de la communication, ce n’est pas de la politique."

"Quoi que je pense, je soutiendrai ceux qui sont à gauche, et pas ceux qui prétendent l'être"- Martine Aubry

La maire de Lille n'a pas commenté l'éventualité de voir François Hollande candidat à un second mandat. "J’attends de voir ce qu’il proposera aux Français. Il n'y a pas d’exception pour le président de la République. J’attends de voir ce que chacun a à nous dire." 

Elle a également annoncé que "ne pas défendre celui qui aura été choisi (à la primaire), c'est impossible." "Je sais que ce sera très dur (...) mais jusqu'au bout et quoi que je pense je soutiendrai ceux qui sont à gauche, et pas ceux qui prétendent l'être." Un nouveau tacle à Emmanuel Macron.

Lire aussi

    VIDÉO - Démission de Macron : "Enfin !" réagit Martine Aubry

    En vidéo

    Démission de Macron : "Enfin !" réagit Martine Aubry

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

    EN DIRECT - Limite des 10 km levée, couvre-feu allégé : les pistes du gouvernement pour le 2 mai

    L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

    Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

    Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

    Lire et commenter