"Je n'ai rien contre Nadine Morano" : la mise au point de Sarkozy

Politique
LES REPUBLICAINS – Le président du parti LR revient dans un entretien au "Progrès" ce dimanche sur la polémique politique de ces deux dernières semaines.

Nicolas Sarkozy partage le combat de Nadine Morano, mais pas son choix des armes. C'est en substance ce que le président de "Les Républicains" (LR) explique ce dimanche dans une interview au quotidien Le Progrès.

"Je suis le premier à combattre ce que j’ai appelé la nouvelle pensée unique", rétorque d'abord l'ancien chef de l'Etat à son ex-ministre qui se targue de dire tout haut ce que les Français pensent tout bas. Mais celui qui n'a jamais rechigné à droitiser le discours de son parti, marque ensuite sa différence : "Lorsque je combats avec force, le communautarisme, je me place sur le seul terrain qui compte : celui des valeurs de la France".

Nadine Morano "fait partie de notre famille politique"

"La France est-elle une race ? Non. C’est un principe fondamental, car derrière la race, il y a immédiatement la pureté. C’est une ligne infranchissable, martèle encore Nicolas Sarkozy. Face à ces angoisses, notre responsabilité c’est de proposer des solutions, et non de lancer sans contrôle et sur un sujet aussi sensible des phrases chocs qui sont fausses".

Quant au sort de l'imprudente, qui s'est vu retirer cette semaine son investiture pour les élections régionales dans l'Est, l'ex-mentor se montre magnanime : "Je n’ai rien contre Nadine Morano, elle fait partie de notre famille politique mais le Président de la République que j’ai été et le Président des Républicains que je suis aujourd’hui ne peut pas laisser s’installer l’idée qu’il peut y avoir débat sur cette question". Jusqu’à botter en touche quand le quotidien l'interroge sur une éventuelle éviction de Nadine Morano du secrétariat du parti en Meurthe-et-Moselle : "Aujourd’hui les Républicains sont totalement concentrés, sur la campagne des régionales. Cela doit être notre seule et unique priorité".

A LIRE AUSSI
>>
Nadine Morano : "Mon amie noire est exaspérée par ce qu’on dit de moi"
>> QUIZ - Qui l'a dit : Nadine Morano ou Marine Le Pen ?
>> "Envahissement", "remplacement" : quand Morano fait du Le Pen sur les migrants

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter