Jean-Baptiste Djebbari sur les vols annulés : "Nous travaillons à mettre en place des avoirs valides jusqu'à la fin de l'année 2021"

Jean-Baptiste Djebbari sur les vols annulés : "Nous travaillons à mettre en place des avoirs valides jusqu'à la fin de l'année 2021"
Politique

ANTICIPATION - Invité d'Elizabeth Martichoux mercredi 8 avril, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports, est revenu sur les vacances d'été et la situation du trafic aérien.

C'est la question qui traverse la tête des Français qui avaient prévu de quitter le pays pour les vacances : peut-on envisager, avec la crise sanitaire actuelle, une reprise du trafic aérien en juin ? "Le moment où nous allons commencer à remonter progressivement le trafic va dépendre du déconfinement en France, de là où seront nos voisins européens", a répondu sans répondre le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari ce mercredi matin sur LCI. 

"Nous ne savons pas présager l'avenir"

"Il n'est pas envisageable d'avoir des mesures désordonnées tant en termes de calendriers que dans les catalogues de mesures, raison pour laquelle je m'entretiens régulièrement avec mes homologues anglais, allemands, espagnols... Il faut une coordination entre nous pour donner de la visibilité aux opérateurs aériens, pour que les procédures d'arrivées dans les aéroports, d'embarquements dans les trains, de réservations... soient compatibles avec la période sanitaire que nous allons vivre, entre le moment où nous allons déconfiner et le moment où l'immunité collective est acquise."

Pour l'heure, aucune réponse possible donc : "Personne ne sait décrire ce que sera l'activité aéronautique dans 6, 9, 12 mois, pour beaucoup de raisons", poursuit Jean-Baptiste Djebbari sur LCI. "Tout d'abord parce que nous ne savons pas comment les habitants du monde vont "consommer de l'avion" lors des prochains mois, nous ne savons pas la santé exacte des compagnies aériennes... Je le dis très humblement, nous ne pouvons pas présager l'avenir et mon travail n'est pas de rester dans cette incertitude passive, mais de construire les hypothèses et les scénarios pour que nous soyons prêts."

Lire aussi

Des avoirs pour compenser les vols annulés

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"Un grand écran, une chaise et une imprimante" pour faire le bonheur des salariés en télétravail ?"Travailler plus" ou "32 heures" pour relancer l'économie : deux mondes et deux visions s’affrontent

Interrogé ce mardi sur franceinfo, le secrétaire d’État aux Transports conseillait aux Français "la plus grande prudence sur la préparation de leurs voyages" d’été, car "la situation aujourd’hui est encore trop incertaine". Des propos nuancés par la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne affirmant que les propos du secrétaire d'Etat portaient sur "les vols à l'étranger" et qu'il n'était "pas en train de dire que les Français ne pourraient pas partir en vacances cet été", a-t-elle déclaré. Pour autant, quid alors pour ceux qui avaient déjà prévu et acheté des billets d'avion cet été ? "Nous travaillons à mettre en place des avoirs, qui seront valides jusqu'à la fin de l'année 2021, de manière à ce que les billets achetés auprès de compagnies aériennes et qui sont annulés puissent faire l'objet d'avoirs" assure Jean-Baptiste Djebbari. 

Une mesure jugée "non légale" selon les associations de défense des consommateurs, souligne Elizabeth Martichoux, soutenant que "les clients doivent être remboursés rapidement" : "Ce qui est prévu par la loi et par le règlement européen peut être modifié et c'est la raison pour laquelle nous travaillons entre homologues européens. Avec mon collègue allemand, nous avons porté un projet de révision en urgence du règlement européen qui gère ces questions-là. J'entends ce que dit votre interlocuteur, mais le rôle du politique est que la loi, la norme, le droit s'adaptent à la réalité du moment, et donc aux compagnies aériennes, aux agences de voyage en difficulté." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent