Jean Castex recrute à Matignon l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy

Camille Pascal, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, en 2018.
Politique

INFLUENCE - Camille Pascal, ancienne plume de Nicolas Sarkozy, a été recruté comme conseiller de Jean Castex. Une nomination qui renforce la présence de la sphère sarkozyste, et de la droite, au sein de l'exécutif.

Une nomination qui renforce, une fois de plus, la présence du courant sarkozyste au sein de l'exécutif. Camille Pascal, 54 ans, a été nommé conseiller auprès de Jean Castex. Il sera la "plume" du Premier ministre, a-t-on confirmé à LCI mercredi. L'écrivain et haut fonctionnaire avait occupé une fonction similaire en 2011 et 2012 auprès de Nicolas Sarkozy : l'ancien président lui doit un certain nombre de discours mémoriels ayant marqué la fin de son mandat. 

Ancien bras droit de Patrick de Carolis à France Télévisions, agrégé d'histoire, Camille Pascal avait notamment œuvré auprès de Nicolas Sarkozy autour du thème de "l'identité" de la France, cher à l'ancien chef de l'Etat, ainsi que de celui des chrétiens d'Orient, à un moment où le pouvoir sarkozyste préparait l'élection présidentielle de 2012. Un temps chroniqueur chez Valeurs Actuelles, Camille Pascal avait également, selon Le Monde, conseillé brièvement Laurent Wauquiez quand ce dernier présidait Les Républicains. 

La présence sarkozyste renforcée

Cette nouvelle nomination s'inscrit dans un contexte jamais démenti d'échanges réguliers entre Emmanuel Macron et son prédécesseur. Depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron s'est notamment intéressé à la façon dont Nicolas Sarkozy avait répondu à la crise financière de 2008. 

La nomination du nouveau conseiller s'inscrit dans une logique cohérente. Jean Castex, nommé début juillet à Matignon en remplacement du juppéiste Edouard Philippe, fut lui-même conseiller aux affaires sociales de Nicolas Sarkozy, avant de devenir secrétaire général adjoint de l'Elysée, où il a précisément rencontré Camille Pascal. Après la nomination de Jean Castex, l'entourage de Nicolas Sarkozy avait fait part de "son respect, son amitié et même son affection" pour le nouveau locataire de Matignon. 

Au sein du gouvernement, deux ministres sont directement issus de la sphère sarkozyste : Roselyne Bachelot (Culture), qui fut ministre de la Santé de l'ancien président, et Gérald Darmanin (Intérieur), qui n'a jamais démenti la filiation avec Nicolas Sarkozy. 

Lire aussi

50 nuances de droite

Plus généralement, les évolutions qui ont fait suite à la nomination du nouveau gouvernement ont confirmé l'ouverture de l'exécutif au diverses sensibilités de la droite. Une ouverture que Camille Pascal, le nouveau conseiller de Jean Castex, était d'ailleurs le premier à relever, début juillet. "Jean est un très grand serviteur de l'Etat, un homme extrêmement proche du terrain", s'était-il félicité sur LCI, qualifiant le nouveau Premier ministre "d'ami". "C'est un coup politique très malin de la part du président de la République", avait également jugé l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy.

En vidéo

VIDEO - Camille Pascal, ancien conseiller de Sarkozy et proche de Castex réagit à sa nomination

Toute l'info sur

Le gouvernement Castex

Qui est Jean Castex, le successeur d'Edouard Philippe ?

Dans un entretien à RMC et BFMTV, Camille Pascal a avait estimé qu'Emmanuel Macron était parvenu à réunir au sein du gouvernement "quasiment tous les courants de la droite", "des lemairistes, des sarkozystes, des fillonistes, des juppéistes".

De quoi fragiliser durablement la droite, qui peine à se trouver un champion pour 2022 ? Possible. Récemment, le maire de Nice, Christian Estrosi, ancien proche de Nicolas Sarkozy, a enfoncé le clou en appelant la droite à s'allier purement et simplement avec Emmanuel Macron en vue de l'échéance présidentielle. Une droite qui espère se trouver un candidat incontestable avant l'été 2021.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent