Jean-Luc Bennahmias s'amuse d'avoir été comparé à Bourvil lors du 1er débat

DirectLCI
REVUE DE PRESSE DU POLITIQUE - A la veille du second débat de la primaire de la gauche, Jean-Luc Bennahmias aura sans doute à cœur de faire oublier sa prestation confuse lors du premier débat à propos de son programme sur la sécurité. Invité de LCI Matin week-end, le président du Front démocrate est revenu sur cette "erreur" et sur sa ressemblance supposée avec Bourvil.

Une erreur de relecture. C’est ainsi que Jean-Luc Bennahmias justifie l’impression de cafouillage qu’aura suscitée sa prestation jeudi soir lors du premier débat de la primaire de la gauche. Interrogé par Gilles Bouleau et Elizabeth Martichoux sur sa proposition d’équiper les vigiles de supermarché d’armes non létales, le président du Front démocrate dément avec vigueur soutenir une telle proposition. Trou de mémoire ou difficulté d’assumer ? Invité samedi de la revue de presse politique sur le plateau de LCI matin week-end, Jean-Luc Bennahmias plaide l’erreur. "En presse, on fait des numéros zéro. J’ai fait un numéro zéro  de mon site en septembre. (…) L’erreur que j’ai faite, c’est de ne pas vérifier que tout ce que j’ai demandé d’effacer du numéro zéro n’ait pas été effacé." 

En vidéo

Sa proposition d'armer les vigiles de supermarché, une erreur de relecture selon Jean-Luc Bennahmias

"Bourvil a beaucoup de talent"

Dont acte. Le candidat pourra exposer ses propositions de manière plus claire lors du second débat qui se déroule dimanche. L’occasion peut-être de "corriger" le style un peu trop décontracté qui fut le sien jeudi soir ? "Je suis très sérieux" rétorque Jean-Luc Bennahmias. Une vision que ne partage pas la "twittosphère" qui, au fil des 2h30 d"émission, n’a cessé de le comparer à Bourvil. Ce parallèle avec l'acteur, certes immense, mais à l'image  d'homme un peu naïf et maladroit déstabiliserait - ou agacerait - sûrement plus d'un politique en course pour la présidentielle.  Visibilement pas Jean-Luc Bennahmias pour qui cette comparaison n'est en rien "désobligeante". "Bourvil a beaucoup de talent, il était à la fois très drôle dans la Grande Vadrouille et extrêmement sérieux dans Le cercle rouge" conclue-t-il.

En vidéo

"La comparaison avec Bourvil n'est pas désobligeante" estime Bennahmias

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter