Jean-Luc Mélenchon accuse France Inter d'avoir tenté de "tuer" sa chaîne YouTube, la radio dément

Jean-Luc Mélenchon accuse France Inter d'avoir tenté de "tuer" sa chaîne YouTube, la radio dément
Politique
TOUCHE PAS À MA VIDÉO - Dans une vidéo postée sur sa chaîne YouTube ce vendredi, le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a affirmé que la radio France Inter avait "essayé de tuer sa chaîne YouTube". Contactée par LCI, la radio dément et s'explique.

"Il faut que vous sachiez que cette chaîne a failli disparaitre [...] Et vous savez qui m'a fait ça ? France Inter." Dans une nouvelle vidéo postée sur sa chaine vendredi,  Jean-Luc Mélenchon s'en prend une nouvelle fois aux médias. Mais cette fois l'attaque est ciblée :  le candidat à la présidentielle accuse la radio France Inter d'avoir "essayé de tuer sa chaîne YouTube". 


Dans les premières secondes de la vidéo, Jean-Luc Mélenchon explique avoir fait "deux émissions à France Inter" qui ont été reprises et postées sur sa chaîne YouTube. Toujours selon le candidat à la présidentielle, France Inter aurait alors "téléphoné" à YouTube à deux reprises pour faire un signalement. "Les gars savaient qu'au bout de trois signalements, couic ! Ca coupait ma chaîne", lâche Jean-Luc Mélenchon, visiblement remonté. Mais, contactée par LCI, la radio dément et s'explique.

"Le process n'a pas été respecté"

"Que ce soit un homme politique, un acteur primé aux Oscars ou un grand écrivain, tout le monde est traité de la même façon, nous indique-t-on à France Inter. Pour réutiliser un extrait d'interview, on demande une autorisation". Alors que s'est-il passé exactement ? "Ce qui s'est passé avec Jean-Luc Mélenchon, c'est que ce process n'a pas été respecté". En clair, la vidéo a été récupérée sans autorisation. "Un signalement automatique a ensuite été fait auprès de YouTube", ajoute-t-on. 


Mais, contrairement à ce qu'indique Jean-Luc Mélenchon dans sa vidéo, affirmant que la radio ne lui a "rien dit", les deux parties se seraient ensuite appelées et auraient même trouvé un accord. "Les équipes de Jean-Luc Mélenchon se sont mises en relation avec France Inter, ils se sont parlés et ça s’est réglé. D’où notre étonnement en voyant cette vidéo", indique encore la radio.

En vidéo

Jean-Luc Mélenchon bientôt en hologramme

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter