"Jean Luc Mélenchon se trumpise à l'extrême" : l'analyse de Yael Goosz sur LCI

Politique
DÉCRYPTAGE - Jean-Luc Mélenchon a conspué le travail de France Info sur ses comptes de campagne, considérant le média comme une "radio d'Etat". Invité de 24H Pujadas, le chef du service politique de France Inter Yael Goosz, analyse ce comportement de plus en plus "trumpisé" d'un leader de la France Insoumise qui commence à semer le doute dans son propre camp.

Jean-Luc Mélenchon a-t-il atteint son "plafond de verre psychologique" ? Le leader de la France Insoumise a répliqué avec vigueur et colère aux accusations de surfacturation dont sa campagne présidentielle de 2017 fait l'objet. Et le leader des Insoumis s'en est pris particulièrement à Radio France, considérée comme "la radio d'Etat", conspuant les "soi disant journalistes d'investigation", "qui se contentent de recopier", des  "menteurs", "soi disant service public de l'info"... et de conclure par un appel à ses partisans :  "pourrissez les".


"Les mots sont graves", réagit Yael Goosz, chef du service politique de France Inter. "C'est presque une chasse aux journalistes qu'il lance. Ca m'inquiète." 


Jean-Luc Mélenchon est devenu un "personnage binaire, bipolaire." Un jour gentil, le lendemain "le bruit et la fureur."  Il est en train "d'inquiéter ses plus proches", explique encore Yael Goosz.  "Chez les Insoumis, il y a une fronde qui commence autour des "insoumis démocrates". Il y a des gens étrangement silencieux depuis plusieurs jours : François Ruffin, Clémentine Autain."

Regardez la suite de l'analyse de Yael Goosz dans la vidéo ci dessus.   

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Des perquisitions visant La France insoumise virent à la polémique politique

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter