Jean-Marie Le Pen maintenu au FN : sa fille relativise

Jean-Marie Le Pen maintenu au FN : sa fille relativise

REBONDISSEMENT – Marine Le Pen relativise, ce vendredi, sur Radio Classique : la décision du tribunal de Nanterre ne changera rien à l'exclusion de son père. Mais elle tout de même permis à Jean-Marine Le Pen, dont l'exclusion du FN a été annulée par la justice, de se montrer au siège.

Marine Le Pen, droite dans ses bottes. Ce vendredi, au lendemain de la décision du TGI de Nanterre qui a annulé l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN, prononcée par le parti en mai dernier , la présidente du Front national relativise. Objectif : minimiser la portée de la décision pour ne pas relancer la guerre avec son père, qui dure depuis des mois et a profondément divisé le parti.

A LIRE AUSSI >> Front national : la justice annule la suspension de Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen fait appel

Il ne s’agit donc que d’une "péripétie juridique", comme elle l’explique au micro de Radio Classique, ce vendredi. "L'important, c'est le choix politique qui sera fait par les adhérents et celui-là il sera tout à fait incontestable", ajoute-t-elle, en référence au congrès extraordinaire du FN qui fera voter ses adhérents jusqu’au 10 juillet… et qui devrait faire passer à l’as la fonction de président d’honneur accordée à son père.

Jean-Marie Le Pen au siège du FN ce vendredi matin

L’explication donnée, Marine Le Pen s’en est ensuite prise à ses cibles préférées : les médias et les magistrats. "C’est une péripétie, mais la presse ne comprend rien à ce qu’il s’est passé [...] La réalité c'est que les magistrats de Nanterre et les médias qui vont continuer à tendre leur micro accordent à Jean-Marie Le Pen huit jours de plus pour faire quelques provocations supplémentaires, quelques déclarations tonitruantes saupoudrées de sûrement quelques insultes dont il a le secret", grince-t-elle.

"[A l'issue de la consultation, Jean-Marie Le Pen, ndlr] ne parlera plus au nom du Front national", prévient la présidente du FN, rejetant la responsabilité de ce qui arrive à Jean-Marie Le Pen et à ses actes. "Il a tout fait pour rendre les choses irrémédiables par des propos qui ne sont pas admissibles [...] Souhaiter la défaite du FN aux élections, c’est assez grave tout de même". Comme pour montrer qu'il était indéboulonnable, Jean-Marie Le Pen, fidèle à lui-même, a fait un peu de provocation ce vendredi matin en se montrant dans son bureau au siège du parti. La rupture entre le père et la fille est bel et bien consommée.

A LIRE AUSSI >> Jean-Marie Le Pen se voit en "président à vie" du FN

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.