Jean-Marie Le Pen obtient la suspension du congrès du FN

Jean-Marie Le Pen obtient la suspension du congrès du FN

DirectLCI
GUERRE AU FN - Il ne voulait pas qu'on lui retire son titre de président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen a obtenu gain de cause. Ce mercredi, le TGI a décidé que le congrès du FN n'était pas habilité à modifier les statuts du parti, et a procédé à sa suspension.

Deuxième victoire pour Jean-Marie Le Pen. Le fondateur du Front national a obtenu ce mercredi à 15 heures, par décision du juge des référés du tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine), la suspension du congrès du parti d'extrême-droite qui visait à l'évincer et à lui retirer son titre de président d'honneur.

Par cette décision, la justice a tenu pour nulle la consultation des 51.000 adhérents FN par courrier. Si le parti souhaite toujours modifier ses statuts, il devra donc convoquer une assemblée générale. La semaine précédente, Jean-Marie Le Pen avait d'ores et déjà obtenu l'annulation de sa suspension du parti d'extrême droite, qui a fait appel.

"Il faut reconnaître qu'on a perdu la guerre"

EN SAVOIR + >> Jean-Marie Le Pen estime que son exclusion "fermerait les portes du pouvoir" à sa fille " à jamais"

Invité à réagir sur BFM TV, le "Menhir" ne cachait pas sa satisfaction suite à cette décision. "A un moment donné, il faut reconnaître qu'on a perdu la guerre", a-t-il lancé, vraisemblablement à l'adresse de Marine Le Pen et de ses lieutenants, tout en disant attendre désormais des "initiatives de conciliation".

De son côté, le parti, par voie de communiqué, a indiqué qu'il ferait "bien entendu appel" d'une décision "qui apparaît comme une ingérence empêchant le fonctionnement normal d’un parti politique, mais aussi une grave entrave à la démocratie la plus élémentaire".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter