Jean Rottner, président de la région Grand Est, enfariné lors d'une manifestation de défense des langues régionales

L'enseignement dit immersif existe depuis bien des années mais vient d'être retoqué par le Conseil constitutionnel. Les défenseurs de ce système manifestent leur colère ce samedi un peu partout dans l'Hexagone.

FRONDE - Alors que des milliers de personnes ont manifesté ce samedi en France pour défendre "l'enseignement immersif" en langues régionales, Jean Rottner, le président de la région Grand Est, a reçu une importante quantité de farine sur la tête lors du rassemblement alsacien.

Ils étaient des milliers à descendre dans les rues ce samedi à Guingamp, quelques centaines à Colmar et à Bastia, pour défendre "l'enseignement immersif" en langues régionales, censuré par le Conseil constitutionnel. Mais lors du rassemblement alsacien, regroupant environ 200 personnes en fin de matinée, le président de la région Grand Est, Jean Rottner, candidat LR à sa réélection, a été pris à partie. 

Au moment où l'ancien maire de Mulhouse, allait quitter cette manifestation organisée devant les locaux de l’association "Eltern Alsace", il a reçu une importante quantité de farine sur la tête. Des cris de "traître" et de "félon" ont par ailleurs été entendus, à l'encontre de cet ancien défenseur de l'Alsace, devenu la figure de proue de la région Grand Est - regroupant Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne - ce qui est encore souvent mal acceptée en Alsace.

Je suis très sensible à cet hommage à la pâtisserie alsacienne. - Jean Rottner

Ne s'étant pas exprimé sur place, Jean Rottner a choisi l'humour pour réagir à cette agression boulangère : "Se faire enfariner à cette occasion par un autonomiste est une forme de reconnaissance. Je suis très sensible à cet hommage à la pâtisserie alsacienne. J'en garde un peu pour mes bretzels du dimanche", a-t-il ironisé sur Twitter.

Le rassemblement alsacien avait attiré de nombreux candidats aux prochaines élections régionales et départementales, tandis que le drapeau rouge et blanc de l'Alsace était omniprésent. "La seule façon de faire en sorte que mes enfants puissent devenir des vrais locuteurs de l'alsacien et transmettent plus tard à leurs enfants une langue qui est dans leur famille depuis des siècles, c'est l'enseignement en immersion", a expliqué à l'AFP Cécile Walschaerts, Belge mariée à un Alsacien et mère de deux petites filles de 7 et 5 ans, qui ont fait leurs années de maternelle en immersion alsacien/allemand.

Lire aussi

À Lille également, une quarantaine de personnes sont venues réclamer au rectorat l'enseignement en primaire du picard dès la rentrée 2021 et le recrutement d'enseignants de flamand.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.