Jeune conducteur tué à Nantes : le malaise des politiques

Politique
DirectLCI
LA POLITIQUE - Alors que la situation est grave, la plupart des politiques se murent dans le silence. Le climat est tendu, même au sein de l'opposition.

La mort de Boubakar, le jeune homme de 22 ans touché par balles par un policier lors d'un contrôle à Nantes, a déclenché plusieurs affrontements depuis mardi dernier. Les responsables politiques, d'ordinaire bavards, sont embarrassés pour réagir à cet événement. En effet, en plus des versions qui divergent sur les circonstances, ce sujet est "hautement inflammable". Comment la classe politique réagit-elle ? Pourquoi ce dossier est-il sensible ?

Ce jeudi 5 juillet 2018, Cyril Adriaens-Allemand, dans sa chronique "La politique", nous parle du climat tendu dans la classe politique après les récents événements à Nantes. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 05/07/2018 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter