A Levallois, un livre d'or et un rassemblement pour soutenir Patrick Balkany

Politique

HAUTS-DE-SEINE - Au lendemain de la condamnation de Patrick Balkany et de son épouse pour fraude fiscale, des habitants de Levallois, commune dont il est maire, ont voulu témoigner leur soutien à celui qui a passé sa première nuit en prison.

"C'est franchement excessif. Il n'a tué personne !" Depuis l'annonce de la condamnation à quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt de Patrick Balkany, les habitants de Levallois réagissent vivement à l'incarcération immédiate de leur maire, certains jugeant cette mesure "disproportionnée". "Je pense qu'il n'est pas traité équitablement par rapport aux autres politiques", témoignait ainsi Marie, vendredi soir, auprès de l'AFP.

Samedi matin, jour de marché, les habitants manifestaient encore leur émotion, alors que leur édile - dont l'intérim sera assuré par son épouse Isabelle, condamnée elle-même à trois ans de prison -, avait passé sa première nuit à la prison de la Santé. "Il est normal qu'il soit condamné", expliquait ainsi une habitante à LCI sur le marché de la commune. Mais, expliquait-elle, "il faut faire la différence entre la fonction qu'il a exercée à merveille et ses problèmes judiciaires. C'est un citoyen lambda". 

"Ignominie"

Samedi, un livre d'or intitulé "Les Levalloisiens apportent leur soutien à leur maire Patrick Balkany" a été déposé sur le perron de la mairie. Parmi les messages déposés, des expressions de soutien mais aussi des reproches adressés à la justice. 

"Je vous souhaite beaucoup de courage et j'espère que vous allez revenir à la mairie très rapidement", écrivait l'un. "Scandalisé par l'ignominie de ce jugement et témoin de l'oeuvre gigantesque accomplie à Levallois", témoignait l'autre. De son côté, une habitante disait "pleurer", avec "le sentiment profond que c'est un complot organisé à l'avance". "C'est une justice du Moyen-Âge, on se croirait à la Révolution sous Louis XVI où on coupait les têtes."

Voir aussi

Des messages d'amour, mais aussi quelques piques à l'égard du couple Balkany. "Pas de cadeau pour les voleurs", écrivait ainsi une personne sur le livre d'or. 

Voir aussi

La page Facebook du groupe "Soutien aux époux Balkany" avait appelé à un rassemblement de soutien samedi à 14 heures devant la mairie de Levallois. Un soutien du maire annonçait de son côté, également sur Facebook, un rassemblement de soutien dimanche à 11 heures "en présence d'Isabelle Balkany".  Une cinquantaine de personnes se sont finalement rassemblées samedi après-midi devant la mairie de Levallois-Perret pour dénoncer l'incarcération "inadmissible" du maire de la ville, a constaté l'AFP. Une heure après le début du rassemblement, Isabelle Balkany, qui assure l'intérim de son époux en tant que première adjointe, est sortie, sous les acclamations, saluer les habitants. "Je suis profondément touchée", a déclaré à la presse Mme Balkany, condamnée vendredi à trois ans de prison ferme, mais sans mandat de dépôt.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter