"Kwassa-kwassa" qui "amènent du Comorien" : Macron calme le jeu mais ne présente pas d'excuses

ON CALME LE JEU - Emmanuel Macron et son homologue comorien se sont entretenus au téléphone après la phrase douteuse du président sur les "kwassa-kwassa" qui "amènent du Comorien". Il en résulte une volonté d'apaisement, selon l'Elysée... mais pas d'excuses.

La "plaisanterie" avait largement indigné. Emmanuel Macron et son homologue comorien Assoumani Azali se sont entretenus au téléphone ce lundi 5 avril, convenant de "travailler dans un esprit d’apaisement et de confiance mutuelle". Un échange qui fait suite au tollé provoqué par la sortie du Président sur les "kwassa-kwassa". 


Contacté par LCI, l'Elysée nous indique par ailleurs que si l'échange a été "constructif et cordial" entre Emmanuel Macron et son homologue, il n'a pas été l'occasion pour le Président de la République de formuler des excuses. C'est pourtant ce que réclamait le ministre des Affaires étrangères des Comores, Mohamed Bacar, plus tôt dans la journée.

Lors d'un déplacement en Bretagne jeudi, le chef de l'Etat français avait lâché une sortie douteuse au sujet de ces petites embarcations sur lesquelles périssent de nombreux migrants comoriens en partance vers Mayotte, le département français voisin, en indiquant : "Les Kwassa-kwassa pêchent peu, il amènent du Comorien".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter