Hervé Gaymard, ancien ministre de Chirac, cumule un mandat d'élu avec un poste de haut fonctionnaire à Bercy

Politique

POLITIQUE - Président du Conseil départemental de Savoie, Hervé Gaymard est aussi haut fonctionnaire à Bercy. Un cumul rare, mais légal.

Des 96 présidents de conseils départementaux, Hervé Gaymard, 58 ans, est le seul à cumuler sa fonction élective avec un emploi de fonctionnaire en activité. Ancien ministre de l'Economie de Jacques Chirac (nov. 2004 - février 2005), il a été député jusqu'en 2017, raconte Le Parisien, ce mardi. Mais avec la loi sur le non-cumul des mandats, il a fait le choix de ne pas se représenter à l'Assemblée nationale afin de conserver son siège au conseil départemental de Savoie. 

Il décide alors de reprendre, en parallèle de son activité d'élu, son ancien poste de haut fonctionnaire comme la loi l'y autorise. Car si la loi interdit à un parlementaire de cumuler ces deux fonctions, ce n'est pas le cas pour un président de conseil départemental. Mais voilà, une fois ce choix acté, l'administration aura mis presque un an à lui trouver une nouvelle affectation. Une fois encore, cette pratique n'est pas nouvelle ni illégale. 

Des salaires qui s'additionnent

Pendant cette période, son salaire mensuel de 7.596 euros net lui était versé. En plus de ses 4.033 euros nets comme élu. "A chacun d’apprécier la juste rémunération des responsabilités qui me sont confiées, en faisant les comparaisons avec les rémunérations dans le secteur public et le secteur privé", se défend-t-il dans les colonnes du Parisien.

Puis, il s'est vu confier une mission en Afrique, comme haut fonctionnaire rattaché à Bercy. Cette mission"vise à identifier les actions à entreprendre pour appuyer les décisions d’investissement des entreprises françaises sur le continent africain." Pour cette mission, Hervé Gaymard, dépend directement des ministères chargés des Affaires étrangères et de l’Economie et des Finances. Il doit rendre un rapport fin mars sur le sujet. Problème : il n'a, à ce jour, effectué aucun déplacement sur le continent africain. "Il me semblait d’abord opportun de faire un tour d’horizon avec les partenaires publics et privés concernés", raconte-t-il au Parisien, avant d’ajouter faire de nombreuses visio-conférences et prévoir un déplacement au printemps.

Lire aussi

Hervé Gaymard avait déjà été épinglé en 2005 par le Canard Enchaîné. Le ministre de l'Economie d'alors vivait avec sa famille dans un duplex de 600m² pour un loyer de 14.000 euros, payé par l'Etat. Ce dernier n'avait pas précisé qu'il payait l'ISF et qu'il possédait un appartement à Paris. A l'époque, il avait été poussé à la démission et avait dû rembourser les loyers payés par l'Etat. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter