L’ARCHE DE NOÉ D’EMMANUEL MACRON - Répondez à notre instantané du jour

Politique

POLITIQUE - Répondez à votre question du jour : Selon vous, les ralliements à Emmanuel Macron se font : par conviction ? par manque de conviction ? par opportunisme ? Résultat décrypté par Yves Calvi et ses spécialistes dans "24 heures en questions", diffusée en direct sur LCI (canal 26) dès 18h10.

À 19 jours du premier tour, Emmanuel Macron assure dans une interview au Monde, être dans la position de "l'outsider" face à "la favorite", Marine Le Pen. Dans le même temps, il dénonce la "confusion très forte" qu'entretiennent Benoît Hamon et François Fillon, qui ont fait de lui "la cible principe de leurs attaques". Samedi, en meeting à Marseille, il a répliqué, parlant de François Fillon, comme un homme à la tête d'un "clan qui ne joue que sur la revanche, aux pratiques inacceptables, qui ne respecte plus rien" et qui a "tourné le dos à la République". Pourtant, un homme de droite, il en a rencontré un juste avant son meeting, en la personne de Christian Estrosi. 

Tous contre Macron !

Une rencontre "républicaine", soigneusement mise en scène et qui a permis aux deux hommes de rivaliser d'amabilités. La veille, le président de la région PACA avait été copieusement hué lors de son discours au meeting toulonnais de François Fillon, dont il avait appelé au retrait de la candidature. Cette rencontre a été très largement critiquée à droite, alors qu’une cinquantaine de collaborateurs d’anciens ministres de droite s’apprêteraient à rejoindre En Marche !… Mais est-ce suffisant pour contrebalancer les nombreux ralliements de gauche des dernières semaines, au premier rang desquels l’ancien Premier ministre, Manuel Valls ? Où en est Emmanuel Macron ? Objet de toutes les attaques, va-t-il pouvoir faire front ? Parviendra-t-il à surmonter les hésitations de ces électeurs potentiels ? Que pense réellement le candidat d'En Marche ? A-t-il des convictions ? Comment compte-t-il gouverner ? 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter