L’Assemblée nationale explose son budget

Politique
DirectLCI
GOUFFRE - L’Assemblée nationale dépense beaucoup trop d’argent selon un document confidentiel que s’est procuré Le Parisien. Le Palais Bourbon va devoir se serrer la ceinture pour rentrer dans les clous.

Cure d’austérité à venir au Palais Bourbon ! En effet, selon un document confidentiel que s’est procuré Le Parisien-Aujourd’hui en France, l’Assemblée nationale a explosé son budget de dépenses pour 2019. Chiffres à l’appui, on apprend que l’Assemblée nationale devra puiser 47 millions d’euros dans ses réserves (qui s’élèvent au total à 318 millions d’euros). A titre de comparaison, l’an passé, elle avait puisé plus de dix millions d’euros en moins.

Mais alors comment en est-on arrivé à cette situation ? Dans la note que s’est procurée Le Parisien, plusieurs facteurs expliquent ces sommes : "la hausse de frais de secrétariat des groupes et députés eux-mêmes, le régime des retraites, les charges de représentation de trois commissions ou encore les déplacements." Sans oublier l’acquisition de l‘Hôtel de Broglie.

Revalorisation des retraites

Pour le questeur de l’Assemblée, cité par le quotidien, Florian Bachelier, puiser dans les ressources devait éviter "de mettre les citoyens à contribution". Il justifie d’ailleurs sa stratégie avec la diminution des députés "lorsque la réforme des instituions sera votée". Si sa décision ne fait pas que des heureux, ce sont bien les retraites qui pèsent lourd dans la balance : + 11 % par rapport à 2018. En cause notamment, de nombreux départs et la revalorisation prévue au 1er janvier 2019.

En vidéo

La réaction de Florian Bachelier

"D’autres charges" viennent en outre expliquer ces chiffres inquiétants. A commencer par les frais postaux, de taxi ou d’équipements numériques, qui font grimper la note de plus de 160 %. Pourtant, de nombreuses mesures avaient été engagées en début de mandat. Sans doute pas suffisantes pour le moment.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter