L'écrivain Denis Tillinac est mort

L'écrivain Denis Tillinac est mort
Politique

DISPARITION - L'écrivain et journaliste Denis Tillinac est décédé à l'âge de 73 ans, un an jour pour jour après la mort de Jacques Chirac, dont il était très proche.

L'écrivain, journaliste et éditeur Denis Tillinac est mort à l'âge de 73 ans, a-t-on appris samedi 26 septembre 2020, un an jour pour jour après la disparition de Jacques Chirac, dont il fut l'un des plus proches et avec lequel il partageait l'amour de la Corrèze. 

Diplômé de Sciences Po Bordeaux, il avait travaillé dans les années 1970 comme journaliste à La Montagne, à Madame Figaro ainsi qu'à La Dépêche du Midi. En 1979, il avait notamment suivi Jacques Chirac en campagne sur ses terres corréziennes. Il a également collaboré par la suite avec Valeurs Actuelles et Télérama.

Lire aussi

Auteur d'une cinquantaine d'ouvrages

Proche de l'ancien président de la République, dont on commémore la disparition ce samedi, il fut le représentant personnel de Jacques Chirac au Conseil permanent de la francophonie de 1995 à 1998. Il a par la suite soutenu Nicolas Sarkozy, puis François Fillon à la présidentielle de 2017.

Ancien directeur de la maison d'édition La Table Ronde de 1992 à 2007, Denis Tillinac a publié une trentaine d'essais et une vingtaine de romans. Il avait notamment publié une biographie de Jacques Chirac en 2002.

Nombreux hommages à droite

"Denis Tillinac, esprit chaleureux et passionné, amoureux de son terroir, de son pays et de sa langue, va beaucoup manquer à une certaine idée de la France et de la liberté de penser", a réagi le président du Modem François Bayrou. "Adieu l’ami, adieu Denis. Tu pars un an après Chirac. C’est un choc, une immense tristesse. Ton panache, ton amour de la France, ta fidélité va tellement nous manquer !" a également réagi, sur Twitter, la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse. 

Le patron des Républicains, Christian Jacob, a fait part de son "immense tristesse". "Nous avons partagé tellement de merveilleux souvenirs. Homme de talents, de grande culture, chaleureux et fidèle, je perds aujourd’hui un ami très cher."

Le Premier ministre, Jean Castex, a salué "le gaulliste, l’homme de fidélité et l’écrivain profondément attaché à la terre qui l’avait vu naître et qu’il savait si bien raconter".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : le terroriste a payé un collégien pour identifier Samuel Paty

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 2,5 millions de cas dans le monde en une semaine, un record

Quel homme est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Sa fille, son compagnon, le décès de ses parents… Louane se confie avant la sortie de "Joie de vivre"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent